Vous venez de recevoir la notification de la MDPH : pour votre enfant, à la rentrée ce sera AVS mutualisée et pas AVS individuelle. Que faire pour que ça se passe au mieux ? Les expériences et les conseils de parents et d’accompagnants. 

AVS-m (ou AESH mutualisée), ça veut dire quoi ?

L’aide humaine mutualisée (encore appelée AVS-m) est destinée à l’accompagnement d’élèves avec handicap qui « ne requièrent pas une attention soutenue et continue » (contrairement à l’AVS-I, ou AVS individuelleselon un décret. Cette personne accompagne donc plusieurs élèves à la fois, soit de la même classe, soit de classes différentes dans la même école, soit d’établissements différents. Ce type d’accompagnement est en train de devenir majoritaire. La notification de la MDPH pour une AESH mutualisée n’indique pas un nombre d’heures de présence précis auprès de l’enfant.

Combien d’heures d’AVS/AESH pour mon enfant ?

La famille reçoit la notification de la MDPH, mais c’est ensuite l’Education nationale qui gère les contrats et les emplois du temps des AESH. Sur ce point, pas de surprise : ce sont, soit les enseignants référents de l’éducation nationale, soit les chefs d’établissement qui décident de la présence horaire de l’AESH auprès de tel ou tel enfant. Concrètement, les parents n’ont pas grand-chose à dire… Vincent est le père de Thomas, 13 ans, autiste, en classe de 5e Ulis. « Le collège nous a présenté le planning de l’AVS : signez, merci. On n'a pas choisi les heures de présence auprès de lui ni les matières. 5 heures auprès de mon fils, peu mais mieux que rien. Heureusement, pour certaines matières il a un temps « de répit » en classe Ulis ».

Lors des réunions de l'équipe éducative ou de l'équipe de suivi de scolarisation, veillez bien à ce que les missions de l’AESH auprès de votre enfant soient détaillées (actes de la vie quotidienne, actes liés à l’acquisition des apprentissages). Cela aidera à mieux organiser la répartition des heures : chaque enfant n’a pas les mêmes besoins selon le temps de la journée, les matières étudiées et son handicap.

Quel est l’avantage d’une AVS mutualisée ?

Mutualiser une AESH peut être une solution pragmatique. Fabienne est la mère de Yann, dyspraxique, aujourd’hui 14 ans. « Dans sa classe de 6e, ils étaient deux enfants avec le même handicap, et avec une AVS chacun. Concrètement, chacune prenait les mêmes notes pour chaque enfant ! On en a parlé avec les autres parents et nous avons proposé de mutualiser ces temps d’AVS. C’était mieux pour toute la classe, sans pénaliser nos enfants ». Parfois, c’est même du temps de présence de l’AESH gagné pour son enfant, comme pour la fille de Kristell. « L’an dernier, elle avait 6 h d’AVS individuelle par semaine ; cette année, une mutualisée qui se partage avec un autre enfant de l’école : résultat, ma fille a 10h de présence effective. »

Les parents peuvent-ils parler de leur enfant avec l’AVS mutualisée ?

Il ne faut pas hésiter ! On lit parfois que les parents n’ont pas le droit de communiquer avec l’AVS. « C’est faux ! explique Sabine, AESH depuis dix ans dans une école parisienne. On peut bien sûr échanger avec nous, même si certains enseignants voient cela d’un mauvais œil. Cela nous permet de mieux connaître l'enfant, son handicap et savoir à quel moment il a davantage besoin de nous. » Pas la peine pour autant de prendre son numéro de portable et de l’inonder de messages le soir : des temps d’échange le matin ou à la fin de la journée peuvent suffire.

Et si on n’est pas d’accord avec la mutualisation des AESH ?

Si vous contestez la notification d’aide mutualisée : il faut faire un recours auprès de la MDPH. (Lire : contester une décision) et détailler en quoi votre enfant requiert « une attention soutenue et continue »). C’est ce qu’ont fait les parents de Jules, porteur de trisomie 21: « On a du renvoyer des papiers du médecin, du kiné, de l’orthophoniste, et aller nous-même argumenter son cas en commission. Il a fallu être tenaces ! Comme notre fils était encore très peu autonome, cela nous semblait indispensable. Mais l’année prochaine, c’est AVS mutualisée. On verra… »

Si, au cours de l’année, vous estimez que les heures auprès de votre enfant sont mal réparties, ou tout autre problème avec la mutualisation de l’AESH, faites appel à l’enseignant référent et demandez une  réunion dès que possible.

 

À lire aussi sur AESH pour enfant handicapé

 

Retrouvez les solutions qui peuvent vous aider autour de chez vous sur Handissimo

Somutions de garde, professionnels formés, associations, loisirs, établissements... Toutes les solutions près de chez vous sont sur la plateforme collaborative Handissimo