Aller au contenu principal
Emilie Weight
par Emilie Weight
Blogger
Modifié 27 septembre 2018 19:04:46
Blog
1389 visites
« Est-ce que je peux poser une question ? »
Mike - 14 ans - différent

29 Août 2017 - « Est-ce que je peux poser une question ? »

Ça doit vous arriver de dire cela ?  De temps en temps ! pour poser une question notamment….

A moins que vous vous lanciez tout simplement et formuliez votre question sans aucun autre préliminaire…

C’est facile, il suffit d’ouvrir la bouche et de parler.  On vous écoute.  On vous entend.  Votre élocution suffit à ce que les autres s’arrêtent, portent attention à ce que vous dites et vous répondent.  A tel point que vous vous demandez où je veux en venir.

Quelle fastidieuse introduction pour une simple question !

Et s’il ne s’agissait pas même d’une question ?

Si cette allocution était un SOS lancé à la mer dans une bouteille de verre, un appel sans réponse, le cri du « j’existe » comment faut-il que je fasse pour que vous vous en rendiez compte et m’accordiez la place que vous vous octroyez ?

L’analogie peut paraitre un peu brutale.

Doit-on associer le besoin de se faire entendre à un appel au secours ?

Est-ce possible que certains d’entre nous vivent ce besoin primaire de cohabiter comme un challenge quotidien et insurmontable ?  Quelles frustrations ce combat peut-il susciter dans leur tête et leur cœur ? 

Mon fils n’est pourtant pas muet.  Lorsqu’il prononce « est-ce que je peux poser une question ? » tout le monde l’entend très nettement et intelligiblement.  Ça peut paraitre incongru parce qu’inapproprié à un instant où il n’est besoin de nulle question… mais pas inaudible au point d’être ignoré.  Et pourtant, Mike parle dans le vide.  Il prononce et répète cette question inlassablement, encore et encore alors que la conversation continue, que les autres débattent, s’interrompent, se coupent mais échangent… tous sauf lui.  Nul n’est lésé dans ce jeu auquel tous se prêtent naturellement… tous sauf lui.

Alors d’exclu il se retrouve accusé de nuire à la qualité du moment.  L’incessante répétition de cette question (qui n’en est même pas une !) semble un manque de savoir vivre, une impolitesse, le non-respect des autres tant occupés à débattre qu’ils en oublient leur propre manquement.  S’ils pouvaient sortir un instant de l’intérêt de leur conversation, ils verraient l’absurde d’une scène où tous s’enflamment alors qu’un d’eux souffre, où tous condamnent alors qu’un lutte, où ceux qui jugent devraient écouter !

Parce que le pire dans l’histoire est qu’il aurait tant à dire.  Questionner, pour partie, sur tout ce qui diffèrent entre son monde et le nôtre.  Mais pas que !  Il pourrait aussi nous raconter ce qu’il voit et qui nous échappe, ce qu’il sait et que nous ne comprenons pas, ce qu’il pense et dont nous n’avons que faire.  C’est pourquoi, chaque semaine, sous la forme d’une question, je viendrais vous compter ce qu’il me raconte tout bas, comme on chuchote parce que l’oreille d’une maman entend des choses qui s’expriment en silence. 

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

C'est magnifiquement écrit. Tu nous touches avec tes mots justes et simples. Je pleure devant ton texte et pense a cette souffrance: celle d'un enfant mais aussi d'une mère, témoins de la douleur de son enfant. Je déplore notre égoisme et cette pretention intellectuelle qui m'a toujours ecoeurée, et pourtant... je fais certainement partie de celles qui oublient. Merci pour cette lecon de vie et de sens commun.
Bravo Emilie ! Touchée en plein coeur ! Merci de porter haut la voix de la différence et nous ouvrir les yeux, nous qui vivons avec des oeillères dans notre confortable quotidien de "comme les autres". Excellente initiative: ta plume est parfaitement taillée pour nous faire ressentir les souffrances et les sentiments de toute une population pas mal oubliée et souvent vouée au mutisme par notre société stéréotypée qui court vers le " toujours plus". Au plaisir de te lire encore.... Ne lâche rien. Damienne
La parole à Mike ! Magnifique Emilie de nous éclairer sur ce chemin qu'est la différence ... merci
J'ai hâte d'entendre / de lire ses petits chuchotements.
une grosse claque dans ma gueule en te lisant ce matin ! pour l'émotion que suscite ton texte, pour la justesse de tes mots comme d'habitude, parce que même vivant auprès de mike depuis des années je n'ai pas su comprendre.... j'ai hâte de lire les autres.
Super initiative Emilie, C'est beau. Je vois une maman qui arrive à comprendre son fils, qui a appris à avoir une autre vision des choses, et qui s'enrichit à ses côtés. Je vois un enfant qui a de la chance de vous avoir comme parents ;o) Je vous embrasse. Kiki
Oui....oui! J'ai hâte de te lire!!! Tu as l'art de trouver les mots pour décrire ce que nous (les mamans d'adolescents différents) entendons / sentons/ comprenons / décryptons.... En cotoyant depuis si longtemps ; tous sens en éveil, nos enfants d'un autre monde....! Mais je n'ai pas autant de phrases que toi parce que le mien ne parle presque pas.........silence....je pleure.....je n'y arrive pas si bien.....Ton monde, mon garçon....:raconte le moi , aidé par ta maman....: oui, oui: racontez moi! Et gros bisous !!! Sandra
En lisant ce texte, d'une simple question qui peut paraitre banale ...c'est nous qui nous interrogeons sur le regard que l'on peut parfois (je suis gentille!) souvent porter sur les personnes en situation de handicap. si nous les regardons pour les voir ! alors nous pourrons être touché par la richesse qu'ils peuvent nous apporter.
merci pour ce partage. effectivement notre responsabilité de parent est d'aider nos jeunes avec leurs différences à trouver leur point d'équilibre, à poser leur identité et surtout à se "blinder" positivement quand ils se retrouvent sciemment ou inconsciemment par ses amis en mise à l'écart un sacré sujet merci d'avoir lancé cette belle initiative je suis maman d'un ado 15 ans sourd implanté, intégré dans son cursus scolaire mais qui a besoin régulièrement de temps avec d'autres jeunes "comme lui" où les questions ne se posent plus, où le regard ne se joue plus, où les filles aussi concernées sont autrement en lien avec les garçons comme elles
C etait Mamaï
Émouvant , passionnant , bouleversant , interrogeant , dérangeant , écrit avec la précision d un scalpel qui nous incise le coeur comme une echarde qui demeurera pour nous rappeler ce que tu viens de nous qpprendre

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Emilie Weight
Rating : 4 / 5 983 visites 8 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 5 / 5 1038 visites 2 commentaires
par Emilie Weight
1178 visites 2 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Démarches Handicap : contester une décision de la MDPH, ce qui change en 2019
  • Santé et Soins Existe t-il différentes formes de trisomie 21 ?
  • Démarches Conjoint sous tutelle : quelle protection juridique ?
  • Démarches Pension de réversion : les questions que personne n’ose poser

© 2018 Plateforme Hizy