Aller au contenu principal

« Est-ce que je peux poser une question…. Je voudrais remercier mon cousin et aussi mon papa ! »

Emilie Weight
par Emilie Weight
Blogger
Modifié 25 octobre 2017 21:17:32
Blog
5 / 5 [1 évaluation]| 838 visites

25 Octobre 2017 - « Est-ce que je peux poser une question…. Je voudrais remercier mon cousin et aussi mon papa ! »

C’est l’histoire d’un spectacle lors d’un weekend familial.  Onze adultes.  Sept enfants.  Parmi eux, Mike trop occupé à regarder la télévision en fin d’après-midi, après une marche forcée d’une heure dans la forêt qui ne l’avait pas du tout convaincu.  En rentrant au chalet, alors que sa sœur et ses cousins se précipitaient en répétition pour le show qu’ils réservaient aux adultes le soir même, Mike s’isolait, sur la mezzanine, heureux de constater qu’aucun code ne lui verrouillait l’accès à l’écran !

Au moment d’installer les spectateurs pour la représentation, il devient évident que Mike ne fait pas parti des acteurs.  Discrètement, quelques observateurs s’affairent pour l’inclure in-extrémis et le rideau se lève.  Il s’improvise Monsieur Loyal, aux manettes d’une représentation qu’il découvre en même temps que l’audience à qui pourtant il présente le programme.  Chaque séquence se voit alors introduite avec force détails, répétitions soignées de mots agglutinés sans autre intention que de valoriser la scène.  De longues phrases élaborées avec soin, diluées à profusion afin de servir l’emphase du moment.  Sans rien connaître, ni maîtriser ; Mike invente à profusion des tirades théâtrales dont il ne sait plus sortir tant son désir de sublimer ce qui suit prime sur tout le reste.  Il n’oublie pas les consignes de respect des artistes et demande le silence en s’effaçant chassé par les applaudissements gênés de ceux qui en douceur l’aident à conclure !

Un premier chant.  Puis un second.  Une danse et à nouveau un chant.  Entre chaque, il intervient, cérémonieux, sérieux, appliqué et concentré.  Il présente.  Décrit.  Régit un spectacle dont il était absent quelques minutes auparavant !  Ceux qui savent dans la salle s’émerveillent de le trouver tant à l’aise, comme inconscient de l’impasse à laquelle il venait d’échapper.  Il aurait pu se trouver exclu de ce moment, condamné à le regarder du banc des spectateurs, passif et pensif, dissocié de ceux qui lui ressemblent sans pourtant qu’il soit complétement des leurs.  Il aurait pu mais il n’en est rien… et alors que ceux qui savent sourient soulagés par son innocence… il les sidèrent tendrement.

Au lieu d’introduire le prochain artiste, il dit « Je voudrais profiter de cette occasion pour remercier quelqu’un qui m’a vraiment aidé.  Quelqu’un grâce à qui je peux présenter le spectacle parce qu’il m’a montré.  Je voulais remercier Gaspar ! »  Son cousin.  Timide.  Plus petit.  Qui rêve au milieu de toutes ses cousines d’un Mike assumant pleinement son rôle d’ainé, de modèle, de grand frère.  Son cousin, dont le regard depuis toujours, scrute avec bienveillance une différence, que sans comprendre pleinement, il accepte et apprend à aimer même si elle surprend.  Son cousin complice-distant, aimant-méfiant, naturel-perplexe, curieux-soucieux, fidèle-intermittent.  Son seul cousin garçon, d’une paire invisible de ne trouver d’écho, jusqu’au jour où Mike nullement sourd à l’attention que lui porte Gaspar, pleinement conscient de son rôle dans la famille, absolument capable de l’assumer à sa manière ; met en relief par ce message la symétrie d’une relation que nous imaginions à sens unique, ou plutôt sans retour.

Ces moments de pleine conscience où l’autre que l’on pense démuni vient simplement d’une phrase nous rappeler l’unicité singulière de son existence et, par la même, la vacuité absurde de nos jugements.  Nous doutions de sa place, de son rôle.  Nous interprétions ses absences, ses silences, ses réactions.  Nous justifions ses différences en invoquant sa pathologie sans comprendre qu’en dépit de ses difficultés, il ressentait tout ce que nous regrettions de l’en croire incapable… Coup sur coup, il nous montre ne pas avoir besoin de répéter pour interpréter ; ne pas renoncer à, ni subir, ses relations.  Maîtriser ce dont nous le pensions privé de.  Capable de démentir sans se justifier ni même expliquer… et comme si cela ne suffisait pas, il ajoute :

« Je voudrais aussi profiter de cette occasion pour remercier quelqu’un d’autre ! »  Encore sous le choc de la première révélation, le publique retient son souffle.  Qui sera le prochain ?  De sachants, nous venons à douter de nos capacités, tellement étonnés par la simplicité et la lucidité de ses paroles.  « Je voudrais remercier mon père. »

Des litres d’eau se déversent dans mon corps.  Une joie immense me submerge.  Je sais depuis toujours l’amour qu’il lui porte et le respect inconditionnel qu’il lui inspire… mais jamais Mike n’arrive à maîtriser l’admiration qu’il a pour son Papa assez pour contrôler ses émotions.  Au lieu de dire je t’aime, il grogne.  Au lieu d’étreindre, il tape.  Au lieu d’écouter, il fuit. Au lieu d’accueillir, il chasse.  Et là, devant tout le monde, calmement, simplement, presque l’air de rien ; il dit une vérité si vive qu’elle le brûle, si pleine qu’elle le noie, si belle qu’elle nous perd.  Plus personne ne parle.  Pas un applaudissement.  L’un et l’autre s’embrassent.  La force immense de cet instant illustre pleinement la pureté infinie de ceux qui échappent à nos codes tant ils les dépassent !

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

Nous l'avons vécu ainsi , avec la même émotion , mais tu as su mettre les mots justes sur cet extraordinaire moment , lorsque Michael a dit à chacun de nous : je suis au milieu de vous , je sais que vous m'aimez et , ce soir , je vous dis que je vous aime ...

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Emilie Weight
1604 visites 11 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 4 / 5 1160 visites 8 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 5 / 5 1244 visites 2 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Démarches Handicap : contester une décision de la MDPH, ce qui change en 2019
  • Démarches L’AAH passe à 900 euros : oui, mais…
  • Démarches Le Gouvernement annonce seulement 5 nouvelles mesures pour 2020…
  • Démarches AAH : le complément de ressources a disparu !

© 2018 Plateforme Hizy