Aller au contenu principal
Emilie Weight
par Emilie Weight
Blogger
Modifié 22 mai 2018 09:42:26
Blog
631 visites

22 Mai 2018 - « Est-ce que je peux poser une question…. LOLA ! »

Personnage principal bien qu’absent des récits.  Ombre frêle en apparence, occupant une place magistrale tenue de main de maitre.  Des bouclettes angéliques de l’enfance aux longs cheveux soyeux de l’adolescence, elle garde une innocence juvénile sous le fard d’une femme en devenir.   Bouillonnante de colères.  Pétrie de paradoxes.  Eperdue de justice.  Passionnée et effrontée.  Elle pousse sur le terreau d’une famille rescapée d’un naufrage surmonté.  Elle brave la tempête des transformations de son développement, des hormones aux histoires de cœur en oubliant les notes.  Elle croit savoir et n’est pas loin du but.  Seule l’expérience manque à sa logique acerbe.  Telle une guêpe, elle vise et pique qui s’en approche de trop près.  Visiblement forte, elle suscite admiration et ressentiment.  Incapable d’abdiquer, elle tient tête au lieu de dévoiler la bienveillance innée dont elle est constituée.  Révoltée, elle s’obstine et subit le courroux de ceux qui, de la jalouser, cherche à la rabaisser.  De croire en leur dédain, elle finit par douter du pouvoir infini de son unicité.   

Tantôt lasse, prête à lâcher, au bord du gouffre, elle se morfond.  Triste et silencieuse, elle disparait sans résister.  Résignée, parmi nous, sans bruit, elle se fond.  Ses histoires se taisent.  Ses bobos se masquent.  Elle s’efface de croire que d’autres valent l’attention qu’elle souffre de ne point avoir.  Capable du plus habile des camouflages, elle peut ainsi passer inaperçue assez pour s’abuser et croire qu’on l’aurait oubliée.

Tantôt violente, déchaînée et écorchée, tel un fauve, elle attaque sans sommation.  De frustrations accumulées, qu’elle n’a su digérer, elle se réveille sonnée d’avoir tant supporté.  Se sentant injustement trahie, elle rêve de vengeance et lance sa vindicte.  Trop en colère pour distinguer les victimes des proies, elle avance furieuse, visant tout ceux qu’elle croise.  Seul la fatigue la stoppe dans cette chasse aveugle dont elle sort épuisée de n’avoir su y résister.

Tantôt douce, calme et bienveillante, plus aimante qu’une mère, elle soigne et accompagne jusqu’à des inconnus.  Avec son frère d’abord, qu’elle aime par-dessus tout !  Lui qu’elle cogne et critique, sans vergogne ni ménagement.  Lui qu’elle considère frère, avant tout autre nature.  Lui qu’elle domine et subit de l’aimer sans limite.  Lui son problème.  Lui sa chance.  Lui son bonheur.  Lui ses peines.  Il est tellement pour elle et elle est tout pour lui. Avec ses parents, qu’elle soutient et admire, du trop au rien, sans jamais choisir.  Avec ses proches, qui la comprennent si peu bien qu’elle les connaisse par cœur de voir en eux au-delà des apparences.  Avec ceux qui la croisent parce que, par nature, elle aime et aide, humaniste dans l’âme et dans l’esprit.

Tantôt femme, sans en avoir l’âge, sans en savoir plus, juste par essence, trop jeune et déjà prête, elle fantasme éveillée et simule d’exister.  Soutenue d’y croire.  Non freinée car respectée.  Elle observe et assimile comportements et positionnements comme d’autres dévorent les livres.  Fascinée des sciences humaines, elle apprend plus vite que le vivre permet.  Boulimique et insatiable, curieuse et malicieuse, elle fouine sur tous les canaux du virtuel au bien réel, les sources d’inspirations de son émancipation.  Assoiffée d’existence, convaincue d’ailleurs, c’est une archéologue du devenir.   Elle dessine ce qui vient et teste d’interpréter d’hypothétiques futures auquel elle souhaite se préparer. 

Tout cela et bien plus encore, LOLA vit de milles rôles inventés sans être usurpés.  Un fleuve tumultueux et majestueux.  Une histoire peu ordinaire d’un être complexe et fier.  Un brin de femme tendre comme le bourgeon dont l’écorce renferme tout ce qui sera plus tard sans rien en découvrir.  Consciente de ses trésors, LOLA les rêves éveillés et libère leur saveur de ne savoir les contrôler.  D’une imagination plus fertile que les jours, elle trépigne d’impatience et brûle les étapes qu’il nous faut lui rappeler.  Un jour tous tes personnages se retrouveront et ensemble ils constitueront celle que tu connais déjà et que nous apprenons à guider sur le chemin de la maturité.  Un jour tu n’auras plus besoin des avis, souvent contraignants, de parents attentifs et soucieux au point de freiner ta créativité.  Un jour tu seras qui tu es pleinement d’y avoir toujours cru sans jamais cesser de luter.  T’accompagner signifie résister même si le temps file et demain sans être encore là parait si loin déjà.

LOLA, ma fille.  LOLA mon amour.  LOLA bien qu’absente tu es toujours là au premier rang d’un spectacle dont tu es le pilier d’en avoir hérité.

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

Quel superbe portrait ...si bien croqué ? A-t'elle lu ?

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Emilie Weight
1388 visites 11 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 4 / 5 981 visites 8 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 5 / 5 1037 visites 2 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Démarches Conjoint sous tutelle : quelle protection juridique ?
  • Démarches Pension de réversion : les questions que personne n’ose poser
  • Emploi Le congé pour longue maladie, comment ça marche ?
  • Relations On a arnaqué mon fils handicapé

© 2018 Plateforme Hizy