Aller au contenu principal
Emilie Weight
par Emilie Weight
Blogger
Modifié 24 juillet 2018 13:28:04
Blog
641 visites

24 Juillet 2018 - « Est-ce que je peux poser une question…. Prouve-le ! »

Il ne se passe pas une journée sans que je me pose la question de l’avenir de Mike.  Dans un monde que je trouve de plus en plus injuste et impitoyable envers ceux incapables de se défendre, il m’arrive de douter qu’un jour nous sachions accueillir leur différence et nous en enrichir.  J’applique consciencieusement les conseils prodigués par Brendan pour développer l’esprit critique et la capacité de jugement de nos enfants.  J’aiguise leur soif de comprendre et d’apprendre avant leur promptitude à obéir. Je lutte contre le reflexe du faire pour transmettre l’habitude d’essayer soi-même pour arriver seul.  Je résiste aux peurs et encourage l’action avant la protection, la prise de risques des regrets au lieu des remords.  Le temps passe et il semble que tant d’efforts soient vains devant les enjeux et dangers de demain.  Le temps passe et il grandit sans que je m’en rendre vraiment compte.  Le temps passe et un jour je l’entends dire « Prouve-le ! » à son père….

Cette injonction fait l’effet d’une bombe.  Une seconde de silence ponctue cet instant furtif nous prenant au dépourvu tout en nous emplissant de joie.  J’ai de la peine à croire ce que je viens d’entendre.  Inhabituel et incongru tant il est rare que Mike s’oppose ainsi à l’autorité d’un père qu’il craint et admire à la fois.  Sa remarque claque et résonne longtemps dans l’air qu’elle vient de figer.  Nous nous regardons interloqués.  L’ambiance est lourde, sans être pesante, de solennité plus que d’insolence.  Mike semble surpris par notre étonnement et son air innocent nous tire de nos pensées.

Il vient d’exprimer sa volonté de comprendre sans subir ce qui vient de lui être énoncé.  Il vient de rappeler sa conscience et sa présence en tant qu’être humain libre d’esprit et de volonté.  Il vient de réaffirmer sa condition d’indépendance et de potentialité au-delà de l’étiquette d’incapacité dont, malgré nous, nous peinons à l’absoudre.  Il refuse.  Il s’oppose.  Il existe d’inventer une autre voie qui soit sienne avant notre, sienne et pas notre.  Comportement d’adolescent anodin et fréquent pour beaucoup d’entre nous.  La même opposition de sa sœur cadette nous aurait irrités, voir énervés.  Mais là, son impertinence nous ravi parce qu’elle illustre son aptitude à penser pour et par lui-même.  Parce que nous espérions sans croire que cela soit possible….

Il ne se passe pas une journée sans que je me pose la question de l’avenir de Mike et je ne résoudrai pas tout en sculptant l’avenir pour lui frayer un passage.  Je vais sans doute pouvoir interroger certaines consciences en contant la spécificité de l’existence de ceux dans l’essence mentale (mental-essence) ?  Je vais peut-être parvenir à construire des structures d’accueil où l’hébergement, la professionnalisation et la sociabilisation d’handicapés mentaux seront perçus comme une valeur ajoutée de notre société ?  Je vais certainement me battre jusqu’à mon dernier souffle pour porter ce rêve d’une vie meilleure pour mon enfant devenu grand….  Mais je ne pourrai rien si lui-même ne décide de vivre selon ses choix, en suivant sa voie.  Et alors que j’avance à pas de fourmis dans les chantiers pharaoniques que j’initie pour préparer demain, il me devance en souriant de dévoiler par cette simple objection sa capacité à agir plus qu’à subir, à vouloir avant de pouvoir, à compter alors même que si peu de considération lui est donnée.

La liberté se gagne.  La liberté se prend.  Je lui ai donné la vie mais c’est lui qui doit la vivre.  « Prouve-le ! » aussi futile que furtif est l’étincelle par laquelle il nous dit exister au-delà de tout ce qu’il reste à construire pour l’aider.  Je l’en savais capable.  J’avais rêvé qu’il le fasse.  Je ne croyais pas qu’il sache.  Je ne pensais pas qu’il puisse.  Cette première étape franchie, il enchaine les figures de style.  Il demande à ce que nous adaptions le planning à sa convenance.  Il refuse une proposition qui lui est faite.  Il s’accommode de contraintes en inventant d’autres divertissements.  Il défend sa parole et refuse l’injustice d’une accusation mensongère.  Ses positions sont réfléchies.  Elles lui ressemblent.  Nous observons complices ses efforts pour exister.  Emmêlé dans ses difficultés il lutte pour choisir, il hésite à trancher, il trébuche et se relève, il persiste et s’enhardi d’essayer.  Je suis tellement fière de lui.  A moi de jouer, il est prêt nous ne pouvons décevoir son ambition d’investir notre espace.  Il faut leur faire de la place.  Vite !

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

Curieuse de savoir ce qui devait être prouvé ? et quelle a été la réponse de Brendan ? Grandir est merveilleux...

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Emilie Weight
1552 visites 11 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 4 / 5 1119 visites 8 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 5 / 5 1193 visites 2 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Le couvre-jambes de Mandine
  • Démarches Tutelle ou curatelle entre frères et sœurs, une solution possible !
  • Relations L’habilitation familiale, une alternative à la tutelle ?
  • Black and White

© 2018 Plateforme Hizy