Aller au contenu principal

« Est-ce que je peux poser une question…. Quand est ce que j’irai au collège ? »

Emilie Weight
par Emilie Weight
Blogger
Modifié 27 septembre 2018 19:30:31
Blog
5 / 5 [1 évaluation]| 1038 visites | 6 partages
« Est-ce que je peux poser une question…. Quand est ce que j’irai au collège ? »

12 Septembre 2017 - « Est-ce que je peux poser une question…. Quand est ce que j’irai au collège ? »

Mike est rentré à 2 ans dans une école bilingue. Il en est parti 2 ans plus tard sur les conseils du neurologue pour éviter de compliquer les apprentissages étant donné le diagnostic de déficience mentale.  Il est resté en école primaire jusqu’à son second CP.  Contrairement au handicap moteur, présent dès l’origine et bien souvent visible à l’œil nu, le handicap mental se laisse désirer.  Il pointe le bout de son nez à l’annonce du diagnostic et assomme ceux qu’il touche d’une incompréhension latente tant ses effets tardent à se faire sentir.  Il sommeille au creux d’une famille attentive aux moindres signes au point même parfois d’être plus présent par son absence et le questionnement qu’il suscite. Et puis, lentement mais surement il fait surface, par vague, au fur et à mesure du développement de l’enfant.

Le Cours Préparatoire avec l’apprentissage de la lecture l’a clairement mis en évidence.  Le principe de réalité.  Une vérité n’existe qu’une fois vécue.  A l’école.  Au parc, lorsque les autres enfants aussi finissent par exclure celui dont ils jugent les agissements étranges.  Alors c’est l’ULISS (classe spécialisée en milieu ordinaire).  Mesure progressive d’exclusion du circuit classique qui vise l’inclusion !  Bien que l’enseignante référente nous ait mis en garde contre les ULISS en « algéco » qui parquent leurs 11 élèves au fond de la cour, à l’abri des regards… nous avions trouvé l’exception et inscrivions confiants Mike dans cette nouvelle étape.

Il passa 4 ans en ULISS, dont 2 à nous battre pour qu’il y reste.  Il était parti en classe verte en milieu ordinaire sans qu’il ne nous soit rien demandé.  Nous avons dû payer un accompagnant individuel pour qu’il participe à la classe verte du milieu spécialisé !  Nous avons subi 5 réunions de suivi de scolarité la première année pour finir par les convaincre de le garder en invoquant la loi de 2005 et menaçant de poursuites.  Alors que pleins de bonne volonté nous documentions la maitresse spécialisée en informations spécifiques à la pathologie de notre fils, elle confiait à la directrice n’avoir pas fait 5 ans de spécialisation pour recevoir des leçons de parents !

Alors ce fut l’Institut Médicaux Educatif.  Fin du circuit ordinaire.  Début de l’apprentissage du vivre autrement.  Les cours de vie affective sexualité et corps passionnent Mike.  Des ateliers en menuiserie, électronique, mécanique, jardinage, travaux domestiques, cuisine, art plastique … permettent aux jeunes d’appréhender différents métiers et de tester leurs appétences.  Ils continuent les apprentissages scolaires en fonction de leur niveau de lecture.  Ecrire, lire et compter sont enseignés afin de favoriser une plus grande autonomie dans la vie courante.  Par petit groupe, ils vont même faire les courses afin de mettre en pratique ces apprentissages théoriques.   Oui mais voilà, ce n’est ni le collège, ni le lycée !  Sa petite sœur, elle va au collège…. Les amis du milieu ordinaire qu’il voit encore aussi !  Pourquoi pas lui ?

Il attend.  Il ne renonce pas.  Il demande « quand est-ce que j’irai au collège ? » convaincu que ce n’est encore qu’une question de temps.  Alors nous comprenons que, sur le chemin que nous parcourons ensemble depuis le CP, nous n’avons pas le même rythme, pas la même perception.  Rien d’étonnant dans le fond même si c’est cela qui étonne.  Quelle chance de croire ainsi que tout est possible toujours et encore.  Quelle force de continuer à espérer dans l’adversité et les difficultés quotidiennes.  Quelle naïveté, à moins que cela ne soit de l’intelligence…. à force d’y croire, qui sait, il ira peut être un jour au collège ?

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

Je ne sais s'il ira au collège ? Mais , je sais qu'il apprend mille choses chaque jour , qu'il apprend à vivre au milieu des autres , de tous les autres , chacun de nous avec nos propres handicaps invisibles et qu'il nous ouvre les yeux ...

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Emilie Weight
1390 visites 11 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 4 / 5 983 visites 8 commentaires
par Emilie Weight
1178 visites 2 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Démarches Handicap : contester une décision de la MDPH, ce qui change en 2019
  • Santé et Soins Existe t-il différentes formes de trisomie 21 ?
  • Démarches Conjoint sous tutelle : quelle protection juridique ?
  • Démarches Pension de réversion : les questions que personne n’ose poser

© 2018 Plateforme Hizy