Aller au contenu principal
Emilie Weight
par Emilie Weight
Blogger
Modifié 23 October 2018 18:15:08
Blog
466 visites

23/10/2018 – Les jeux vidéo ! 

Certains ne peuvent s’en passer.  Il avait peur de ne pas y arriver.  Un comble quand on connait son père !  Record man du monde de la tendinite du pouce sur Golden Eyes du temps de la Nintendo 64 et toujours actif aujourd’hui …  bien qu’il n’y ait pas d’âge pour arrêter comme pour commencer !  Petit, Mike s’était essayé avec Lola à Guitare Héros.  Pas glorieux mais ludique.  Il lui suffisait de bouger la guitare dans tous les sens en appuyant sur quelques boutons ; le logiciel, remarquablement bien fait, lui donnait le change et il se prenait pour Keith Richards sous les yeux emplis d’émotions de sa famille.  Il faut dire que Mike et la musique c’est une histoire d’amour depuis qu’il est tout bébé.  Dans mon ventre, Brendan lui chantait les Rolling Stones et Elvis, tous les jours, pour l’habituer.  A deux ans il interprétait à la perfection Monkey Man des Specials.  Campé sur ses deux pieds, les jambes arquées, pour ne pas frotter contre la couche, il se déhanchait comme un diable.  Le ska coulait déjà dans ses veines !  Depuis il chante les hymnes du Rugby pour passer le temps en fin de journée et charme les voisines de sa voix claire et mélodieuse entonnant un répertoire aussi varié que fourni car il aime toutes les musiques et retient toutes les paroles.  Quel que soit la langue, en phonétique, il retranscrit ce qu’il entend, en rythme et passionnément.

Alors un jeu vidéo de musique ne lui faisait pas peur.  Pour les autres, pas moyen !  Même le foot ou le rugby qui sont pourtant des sports chéris, la complexité des touches, la vitesse d’exécution, le challenge lui paraissaient trop grand et au lieu de s’y brulait les ailes, il préférait refuser que d’essayer.  A quoi bon l’inciter ?  Nous étions bénis d’un enfant aseptisé contre cette calamité qui prive de vie sociale des milliers d’adolescents.  Précisément pour cette raison.  Il est bon d’être différent et fier de ses particularités.  Il est aussi intéressant de pouvoir partager et jouer avec d’autres, se sociabiliser.  De nos jours, sans que ce soit la seule alternative, les jeux vidéo constituent un canal de communication sociale, notamment chez les jeunes, dont se passer prive de bien des interactions.  Un divertissement.  Une distraction.  Une activité ludique.  Un sujet de conversation.  Une passion.  Un passetemps.  Une mode.  Un palliatif.  Un substitut.  Un échappatoire.  Quel que soit le qualificatif qu’on lui donne, ce jouet virtuel occupe une place de choix dans l’écosystème moderne de nos attractions.  Démocratisé.  Généralisé.  Asexué.  Accessibilisé.  Esthétisé.  Il incarne ce que nous vivons au point de devenir une prison.  S’y divertir peut pervertir.  S’y soustraire totalement risque d’isoler, de condamner, de stigmatiser, d’exclure.

Alors, pour le noël de ces 15 ans, n’acceptant plus les échecs répétés des tentatives pour l’initier à la console, je finis par lui offrir une DS.  Petite.  Simple.  Sienne et à disposition permanente, elle offrait tout ce que les consoles, la télé et l’ordinateur bloquaient.  Pas besoin de demander la permission.  Pas de code.  Pas de technique complexe à maitriser pour que Donkey Kong, Bowser ou Mario démarrent en trombe et remportent la course.  D’essayer, seul dans son coin, il finit par prendre du plaisir.   La peur d’échouer disparu.  La confiance apparue.  Les défis commencèrent et avec eux la fierté d’annoncer qu’il était le plus fort à ce jeu.  De défier ses ainés, même les plus aguerris.  L’envie aussi.   Celle de dépasser le cadre secret de sa conquête, de s’exposer, de se dépasser.  Son père n’attendait que cela.  Sa sœur aussi, qui un temps, avait pris la relève en rouillant les jeux qu’ils auraient pu partager. « Lego MARVEL super héros » fut la révélation.  Jamais avant il n’aurait demandé.  Jamais avant il ne se serait aventuré à apprendre les combinaisons de touches, investir la PS4 dans le bureau de son père, nous convier à admirer ses progrès non sans fierté !  Difficile de cliquer successivement sur le ROND assez pour emporter le challenge.  Eprouvant d’effleurer le triangle plutôt que de l’enfoncer pour éviter que Hulke se transforme.  Il déploie des trésors d’ingéniosité pour contraindre ses inaptitudes à céder et accéder enfin aux plaisirs qu’il s’était défendu jusqu’alors.

Pour n’avoir jamais osé passer le pas moi-même, j’observe admirative, mon fils luter pour coordonner et maitriser ses gestes à l’assaut d’un loisir qualifié d’aisé !  Nous parlons d’un enfant incapable, quelques années en arrière, de procéder des consignes multiples.  Un adolescent dont l’angoisse de ne pas y arriver condamne l’autonomie de grandir.  Un individu fiché « Fragile X » du diagnostic d’une maladie première cause de retard mental héréditaire et la deuxième cause de déficience intellectuelle après la trisomie 21.  Une fois de plus, sa volonté l’emporte.   A son rythme.  Quand et parce qu’il l’a décidé, Mike s’approprie le cours de sa vie.  Ses victoires, aussi futiles soient elles pour qui n’en comprend les sacrifices dans l’effort, sont le sens qu’il donne à nos vies.  Ne pas abandonner.  Aller chercher ce que l’on souhaite.  Luter.  Combattre.  Refuser de se laisser dicter une vérité imposée.  Les jeux vidéo, après la lecture et avant l’autonomie sont autant de pas qu’il franchi d’exister. 

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

Bravo Michael ... C'est super . J'aimerais que tu me montres car je ne sais pas faire et là , c'est toi qui pourra m'apprendre ...

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Emilie Weight
1343 visites 11 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 4 / 5 943 visites 8 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 5 / 5 995 visites 2 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Emploi Long arrêt maladie et reprise: les pistes à suivre
  • Démarches Qu'est-ce que l'aide sociale facultative ?
  • Démarches Un congé rémunéré pour les aidants dès 2020 (enfin !)
  • Relations On a arnaqué mon fils handicapé

© 2018 Plateforme Hizy