Aller au contenu principal
Emilie Weight
par Emilie Weight
Blogger
Modifié 06 août 2019 17:01:36
Blog
32 visites

6/08/2019 – Entre deux

Plus un enfant.  Moins qu’un adolescent.  Mike évolue dans un univers incertain et vague.  Sur la plage, entouré d’adultes d’un côté et d’ados de l’autre, il navigue sans arriver à s’amarrer. La connivence des uns l’exclue.  L’effervescence des autres le perd.  Je l’observe tenter plusieurs approches.  Dans les conversations.  En suivant le groupe de jeunes sur le bord de l’eau.  Dans un jeu de ballon.  Proposant un massage.  Ses tentatives sont brèves et échouent dans l’indifférence générale.  C’est normal.  Il pourrait difficilement en être autrement.  Chaque personne doit trouver ses marques et creuser sa voie pour exister au milieu des autres.  Il n’échappe pas à cette règle.  Le handicap rend seulement la démarche plus périlleuse et les succès plus rares.  Il apprendra et y parviendra un jour... entre eux ?

Par ce que son entre deux est aussi un entre-soi…  Une fatalité que j’observe au quotidien.  Auprès de notre famille qui le côtoie par intermittence et pour laquelle chaque rencontre prend un temps plus ou moins long d’adaptation.  Jongler entre l’éducation et l’ajustement, de et à sa différence, embrouille et envenime leurs relations.  Auprès de nos amis, tous volontaires, plus ou moins habiles, sollicités souvent maladroitement par Mike qui recherche leur affection.  Ils s’acquittent de l’enjeu selon une échelle de temps qu’ils jugent appropriée et vaquent à d’autres occupations.  Il ne s’agit pas de durer.  Il suffit d’essayer.  La promiscuité relative de leurs interactions ressemble à une visite organisée.  Une figure imposée, limitée, codifiée.  Auprès de ceux que nous croisons dans les activités sociales organisées.  De l’anniversaire, au théâtre, sans oublier le sport ; ces interactions sont précieuses et certaines mélangent même les individus, brisant l’entre-soi.  Elles soulagent sur le moment sans promettre l’avenir.  Soutenues par des gens d’exception, elles dépendent de leur pugnacité et meurent de leurs fragilités.  Auprès des associations, endroit privilégié ou piégé ?  Tous s’y rassemblent sans que rien n’assemble des membres concernés d’être impactés.  Chacun cherche une solution.  La comparaison rassure plus qu’elle assure.  L’expérience conforte sans garantir.  Il serait illusoire de croire qu’elles suffisent.  Et vain de penser s’en passer.  Auprès des institutions enfin, amalgames impropres d’une inclusion d’exceptions.  Leur défaut vient de leur raison d’être.  Prendre en charge ceux dont nul ne veut.  Les occuper.  Les former.  Les formater à une existence de subsistance.  Le conditionnement plus que l’épanouissement. 

Un entre-soi organisé.  Une histoire écrite d’avance.  Un échec annoncé.  Un espoir avorté.  Alors qu’il suffirait d’y croire.  Existe-t-il un entre deux à cet entre-soi ?  Sans doute pas en soi !  Il se peut qu’il faille l’inventer.  L’idée séduit.  Oser la construire pourrait l’exhausser ?   De voir Mike tenter d’échapper à son sort hier pendant toute la soirée, m’intime l’ordre d’accélérer.  Le « co-living » avance à pas de fourmis.  Le temps file et il grandit.  J’écris des billets chaque semaine depuis deux ans.  Le blog a plus de 15 000 vues.  Le TED Talk progresse touchant plus de 11 200 personnes.  Le concept de conciergerie de quartier pourrait s’inscrire dans un projet immobilier solidaire dès 2020.  Que manque-t-il à cette certitude ?  Du temps ?  Des bras ?  Une conviction prodiguée et contagieuse ?  Je mesure l’ampleur du défi à l’inertie qui l’entoure.  Oser cette innovation va au-delà d’un simple projet.  Il s’agit de changer les mentalités.  Rêver une autre réalité.  Nager à contrecourant.  Transformer l’entre-soi en entre d’eux, comme au milieu d’eux, avec eux.

En février 2019, l’ONU épingle la France en parlant de ségrégation, de non-respect des droits et de privation de liberté. L’auditrice fait part de ses inquiétudes sur la prise en charge des personnes handicapées et déplore qu'elles soient trop souvent perçues comme « des objets de soins et pas de droits ».  Elle souligne notamment le nombre « très élevé » d'enfants et adultes handicapés résidant dans des institutions où ils se retrouvent isolés du reste de la société. Elle appelle le gouvernement français à lancer « un plan d'action pour fermer progressivement ces institutions et les transformer en services implantés dans la communauté ». Dans son rapport Catalina Devandas conclue que malheureusement en France l'accent est mis sur la prise en charge de l'incapacité alors que les efforts devraient converger vers une transformation de la société et du cadre de vie, de sorte que chacun bénéficie de services accessibles et inclusifs et d'un soutien de proximité.

Il convient de limiter le cloisonnement qui ne fait qu'entretenir une fausse image des personnes handicapées.  Entre eux, nous laissant entre nous, ils ne peuvent nous aider à comprendre leur différence et comment cette dernière nous complète plus qu’elle nous complique.  Entre deux, il faut choisir.  Le constat est posé et partagé.  Il ne reste qu’à agir.  Sortir du dire pour construire.  Ai-je peur de me lancer ?  Plus ou moins que Mike hier sur la plage ?  Sortir du cadre demande du courage.  En aurais-je assez ?  Pour lui.  Pour moi.  Pour tout ceux que cette inégalité condamne…

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

Le courage , tu l'as et une grande partie du chemin est fait . Je pense en te lisant ce soir que tu devrais écrire et envoyer ton projet à Brigitte Macron ; elle a la capacité de comprendre et les moyens de le faire exister . Le sujet l'intéresse et ta proposition est novatrice . Essaie ...

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Emilie Weight
1390 visites 11 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 4 / 5 983 visites 8 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 5 / 5 1038 visites 2 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Démarches Handicap : contester une décision de la MDPH, ce qui change en 2019
  • Santé et Soins Existe t-il différentes formes de trisomie 21 ?
  • Démarches Conjoint sous tutelle : quelle protection juridique ?
  • Démarches Pension de réversion : les questions que personne n’ose poser

© 2018 Plateforme Hizy