Aller au contenu principal
Emilie Weight
par Emilie Weight
Blogger
Modifié 25 février 2020 11:33:11
Blog
101 visites

25/02/2020 – Sa résilience …

Préoccupé par son RDV de lundi matin à 9h30 avec le chef à la suite d’un incident parvenu à l’IME le vendredi après-midi, Mike part de la maison sans son portefeuille. Anecdote notoire tant la routine matinale est d’ordinaire huilée à la perfection. Ses gestes, maintes fois répétés, ne laissent normalement aucune place à l’improvisation ni même à l’omission. Il est réglé telle une pendule pour que la fluidité chasse l’angoisse. Présente à ses côtés lors du petit déjeuner, je ne prends même pas conscience de son égarement. Il attrape son blouson. Enfile ses baskets. Met son cordon avec ses clés de casiers autour du cou. Coiffe sa casquette. Glisse son portable à l’intérieur de son sac à dos avant de le balancer négligemment sur son épaule. Il empoigne la porte pour sortir fièrement, sans m’embrasser. Il vole de ses propres ailes sur le chemin de son autonomie. J’entends les rails du portail crisser. Il retient la fermeture pour que le choc n’endommage pas l’attache. Je ne le vois plus mais j’imagine sa démarche d’adolescent dans l’allée qui le mène à l’arrêt de bus. Je souris. Il est grand.

La matinée continue. J’ai déjà plié le linge propre. Sorti la machine. Ouvert les fenêtres pour aérer et profiter de l’allongement des journées avec la luminosité si particulière des matins de février. Les petits déjeuners de chacun sont prêts. Selon leurs souhaits. Des tartines pour les grands. Des céréales pour l’adolescent. Du thé ou tout simplement un verre d’eau. L’eau tiède du robinet ou celle glacée du frigo. Il est 8h15 et j’ai l’impression d’avoir déjà fait la moitié de ma journée. Pourtant, le nombre de choses à gérer ne fait que s’accumuler. Elles tournent dans ma tête à me donner la nausée. Je décide de les coucher sur le papier pour m’en débarrasser temporairement sur une liste qui sera le fil rouge de ma semaine. En ouvrant le tiroir pour prendre un stylo, je tombe nez à nez avec le portefeuille Star Wars de Mike !

Il est parti sans… Mon sang ne fait qu’un tour. Je me lance, en talon hauts, dans une course éperdue pour le rattraper. Laissant la porte d’entrée ouverte, je parcours à toute allure l’allée qui sépare la maison de l’arrêt du 40. Sur le chemin, je vois le bus passer au loin. Est-ce que Mike est dedans ? Je continue jusqu’au bout pour m’en assurer. Le banc sous l’abri est vide. Il est parti. Sans sa carte TCL. Il a dû voir en badgeant avec sa poche que quelque chose clochait ? Qu’a-t-il pensé ? Est-il inquiet ? Comment va-t-il se débrouiller ?  Si des contrôleurs l’accostent, comment va-t-il réagir ? Saura t’il leur expliquer ? En rentrant en courant, un peu moins vite, essoufflée, je pense soudain avec crainte à la prochaine étape de son trajet. Il lui fut facile d’entrer sans titre de transport dans le bus, mais pour prendre le funiculaire, il va devoir passer un portique de sécurité. Comment va-t-il s’y prendre ? S’il se retrouve bloqué, que va-t-il décider ? Rebrousser chemin et rentrer ? Attendre sans bouger ? Paniquer ? Pleurer ? Suivre le premier venu qui lui offrira secours ? J’arrive enfin devant la maison. Brendan m’accueille perplexe ! En descendant, il a vu son petit déjeuner et ma tartine à moitié entamée sur le bar de la cuisine, la porte entrouverte et mon absence suspecte….

Il comprend vite ce qui arrive. Nous engloutissons le reste de notre collation et filons pour tenter de rattraper Mike à Saint Jean. Heureusement, c’est la première semaine des vacances d’hier à Lyon. Les quais sont fluides et nous parvenons au pied de Fourvière sans encombre. Il y a au moins 3 personnes en blouson rouge devant la sortie du métro mais aucune n’est Mike.  Pendant que j’appelle l’IME, Brendan entre pour essayer de le retrouver à l’intérieur. Il revient quelques minutes plus tard sans portefeuille. Il n’a pas vu Mike mais a confié ses papiers à Clément un de ses camarades qui va les lui apporter. L’IME s’est assuré qu’il n’était pas encore arrivé et nous rappellera dès qu’ils l’auront retrouvé. Nous partons tous les deux travailler. Moins rassurés que résignés. Il va falloir nous y habituer. L’autonomie regorge d’épisodes similaires. De notre capacité à les endurer et la sienne à les surmonter naitra son émancipation. Le soir, en rentrant, nous l’interrogeons sur sa journée. Il semble avoir oublié les débuts que nous lui suggérons. Sa sœur, qui n’avait assisté à l’histoire, n’en revient pas. Il est très calme. Il raconte ne pas avoir hésité à monter dans le bus. Ne pas s’être inquiété de l’absence de se carte. Avoir profité de l’ouverture momentanée d’un portique de sécurité pour se glisser dans le métro. Avoir ramassé un ticket TCL par terre au cas où il se ferrait contrôler. Être arrivé à l’IME sans difficulté ni angoisse particulière et avoir récupéré son portefeuille aussi rapidement que naturellement. Il enchaine avec le récit de sa convocation pour mauvais comportement. L’entretien a permis de clôturer l’incident. La journée s’est bien passée. En rentrant, pour son goûter, ne trouvant plus de fromage blanc 0% à mettre dans ses céréales, il utilisa de la crème fraiche à la place ! Satisfait du cours de sa vie, il apprécie la plâtrée de pâtes à la sauce tomate préparée par sa sœur. Il nous regarde étonné.  Je prends conscience, une fois de plus, de la force de sa résilience. Face à l’adversité, Mike avance sans se démonter. Les obstacles font parti de sa vie. Ils ne le perturbent plus. Pourvu que cette compétence l’accompagne toujours !

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

Extraordinaire ... Superbe ... Magnifique ... Les larmes aux yeux du bonheur de son savoir vivre . Etonnant Michael ...

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Emilie Weight
1999 visites 11 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 4 / 5 1371 visites 8 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 5 / 5 1476 visites 2 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Santé et Soins Le coronavirus expliqué aux enfants
  • Apprentissages Trisomie 21 : quelques méthodes d'apprentissages
  • Démarches Tutelle ou curatelle entre frères et sœurs, une solution possible !
  • Relations Accueil familial d’adultes handicapés : un vrai projet de vie !

© 2018 Plateforme Hizy