Aller au contenu principal
Emilie Weight
par Emilie Weight
Blogger
Modifié 02 juin 2020 12:15:55
Blog
93 visites

2/06/2020 – T’as vu j’ai tout piqué !

Ce soir Mike invite sa sœur à regarder dans sa chambre un DVD qu’il vient de s’acheter. Il prévoit cette soirée depuis qu’il a reçu le précieux paquet. Nous n’avons pas le droit d’y assister. Il est très spécifique et ne souhaite que la présence exclusive de sa sœur. Je suis un peu déçue de louper cette occasion d’une soirée familiale. Mais Lola me reprend. Elle est fière et ravie de l’attention particulière que lui porte son frère. Heureuse que, pour une fois, il fasse preuve d’initiative et se rebelle contre l’autorité parentale pour bousculer l’ordre établi et demander quelque chose qui sorte de l’ordinaire. Il ne fait d’ailleurs pas que réclamer. Il prend l’autorisation et l’audace d’aménager sa chambre en salle de cinéma. Il subtilise tous les oreillers de la maison pour confectionner une sorte de canapé en tête de son lit. Il pose délicatement, sur la couette repliée pour le surélever, l’ordinateur dans lequel il a glissé le film. Il ferme les volets et allume les lumières de l’installation ingénieuse que sa sœur a imaginée dans sa bibliothèque. Il sait que ce geste d’appréciation du soin qu’elle a mis à décorer son environnement va la toucher. De détails méticuleusement orchestrés, il déguise son antre en véritable salle de spectacle. Les magnums amande qu’il m’a fait acheter dans l’après-midi s’insèrent parfaitement dans ce décor. Il est si content de sa surprise. Ça ressemble à une « date » !

Son engouement, loin du sentiment amoureux, révèle sa relation à l’intimité que nous sommes forcés de partager depuis le confinement. Sans vouloir nous laisser voir l’importance des signes du quotidien, il s’arrange pour que nous comprenions son univers imbriqué aux nôtres. Sans déranger. Le plus discrètement possible. Au point de simuler des situations particulières pour illustrer son ressenti singulier. A observer ce qu’il improvise le plus naturellement du monde, je ne peux m’empêcher de penser à de la préméditation. Sur plusieurs jours, d’infimes manœuvres permettent d’arriver à ce résultat. Son intérêt pour le documentaire sur Jordan et les Chicago bulles que nous le forçons à regarder en anglais. Les multiples questions qu’il pose pour souligner son adhésion. Les demandes insistantes pour se procurer le dessin animé où la star internationale du Basket affronte les Toons. Son impatience à le recevoir doublée de la déception fulgurante de croire y être parvenu devant un colis ne lui étant pas destiné. La précipitation à organiser une soirée avec sa sœur pas plutôt la livraison effectuée. Toutes ces étapes insignifiantes, mises bout à bout à postériori, semblent former un plan machiavélique qu’il aurait pu imaginer et orchestrer à notre insu ? Une fois n’est pas coutume, Mike nous étonne. Sans pouvoir être certaine de ce que j’avance, je trouve les coïncidences troublantes et leur succession trop bien huilée.

En entrant dans la chambre de son frère, Lola s’exclame émerveillée. « Houa ! Super Mike… » Elle n’en croit pas ses yeux. Satisfait, il la regarde sans en avoir l’air et lance d’un ton désinvolte : « t’as vu j’ai tout piqué ! » Preuve s’il en est que l’innocence de cette canaille invétérée est loin d’être aussi réelle qu’elle n’y parait. Sous ses airs distants et un peu largués, Mike maîtrise au-delà de ce que l’on peut imaginer. Il anticipe. Il se tait. Il patiente et manigance. Il échoue aussi parfois sans jamais abandonner. Résilient. Persistent. Il a le temps qui nous manque pour réussir. L’envie simple de faire plaisir. La soif d’appartenir. La sagesse de devenir. Tapis dans l’ombre de nos illusions, il ne prétend pas aux choses qui nous perdent. Il admire. Il redoute. Il savoure. Il médite les leçons du spectacle permanent qui se joue devant lui sans toujours l’inclure. Embarqué dans notre univers, il y goute en différé et l’analyse davantage qu’il le subit. Ce recul lui permet d’en user pendant qu’il nous consume. Les entorses qu’il parvient à mener, sous nos yeux médusés, sont autant de preuves de l’insolence de son assurance. Celle qui l’amène juste avant les douze coups de minuit dans ma chambre pour me susurrer juste avant que je m’endorme « ton plan est tombé à l’eau » parce que par inadvertance j’ai omis la lecture du jour. Celle encore, plus nuancée, qui l’incite à avouer « j’apprécie être avec vous » le soir même où je l’ai cuisiné en vain pour comprendre pourquoi il ne souhaitait pas retourner à l’IME. Celle qui fait de lui ce qu’il est, bien plus qu’un diagnostic ne le saurait.

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

Chaque semaine plus étonnant Micky !... Chaque semaine un moment de bonheur à te voir grandir et heureux ...

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Emilie Weight
2218 visites 11 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 4 / 5 1575 visites 8 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 5 / 5 1684 visites 2 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Démarches Qu'est-ce que l'aide sociale facultative ?
  • Relations On a arnaqué mon fils handicapé
  • Démarches Handicap : contester une décision de la MDPH
  • Démarches 2020 : l’allocation supplémentaire d’invalidité revalorisée

© 2018 Plateforme Hizy