Aller au contenu principal
Emilie Weight
par Emilie Weight
Blogger
Modifié 14 janvier 2020 14:12:21
Blog
41 visites

14/01/2020 – Tu es jeune Papa…

Vendredi soir. Fin de semaine. Planning plutôt surchargé en cette rentrée. A peine les vacances de Noël terminées que nous enchainons avec les séminaires professionnels. Heureusement que Maman est venue garder les enfants. J’étais absente de mardi à jeudi et Brendan de mercredi à vendredi. Un vrai marathon. Pour nous. Pour les enfants. Sans parler de la question des aidants dans cette dynamique infernale à laquelle tout le monde se plie avec plus ou moins de contraintes sans que la question de l’équité ne soit jamais posée. Sur les rotules, l’un comme l’autre, nous refusons de sacrifier l’essentiel. Un anniversaire se fête. Surtout quand l’âge devient majeur et que les occasions de se faire plaisir se font rares. Surtout après une année rocambolesque. Surtout quand la complicité du couple mure de plusieurs années se réinvente de donner à l’autre ce qu’il faut. L’attention qui compte. Le répit adéquat. Le geste plus que les mots. L’adresse et la tendresse.

Vendredi soir. Fin de semaine. La chevauchée ne cesse. Après les réunions j’enchaine la préparation de la soirée.  Le cadeau. Le dîner. Le contexte. La surprise. Il me faut jongler avec les courses, le timing, le planning, les enfants. En conduisant. Au téléphone. J’abuse des techniques de pilotage projet dans une déformation autant professionnelle que privée. J’ai mal aux pieds. Il fait froid. J’avance quand même. Impossible de reculer. Il pleut. J’ai du mal à me garer. J’appelle la maison. Lola répond. Toute excitée de ce qui va se passer, elle cède sa place et joue le jeu. Je lui demande de préparer l’ambiance du foyer. De se mettre dans l’humeur. D’anticiper ce qui doit contribuer au bon climat de la soirée. Elle me passe son frère. Pour lui, c’est plus compliqué. Encore sous le coup de notre absence répétée, il n’aspire qu’à nous retrouver. Il questionne. Il attend. S’impatiente aussi de temps en temps. Voudrait contrôler l’angoisse qu’il sent monter. Il comprend l’enjeu. Il veut aider. Inquiet de ce qui va arriver, il s’interroge sur sa capacité à gérer. Je le rassure. Je sais qu’il va surmonter la pression. Je lui confie une seule mission : « sois gentil avec Papa ! »

Vendredi soir. Fin de semaine. Les minutes s’écoulent si vite que les heures tournent sans s’arrêter. Déjà 18h passé. J’ai quitté le boulot à 16h. Je n’ai encore rien fait. Brendan va rentrer. Je ne parviens à trouver la montre adaptée. Les vendeurs ne sont pas de mon côté. Je suis coincée dans des files d’attente interminables. Le centre-ville est engorgé. Tout le monde tellement pressé que nous semblons nous opposer. Des fournis sous la pluie. Des automates conditionnés sous l’impulsion du consommer. J’abandonne la quête du présent pour les mets. Une viande. Un dessert. Des légumes. Il faut monter à la croix rousse. Se re-garer. Accélérer. Heureusement que, fatigué, Brendan s’est allongé. Cela me laisse le temps de finaliser. J’enchaine sans réfléchir une routine désabusée. 19h arrive à grand pas. Je dois encore cuisiner, ranger, disposer la table et choyer. Je rentre enfin. Il me faut laisser l’énervement et les crispations à l’entrée. Surtout ne pas les immiscer si je veux que Mike soit en paix. Tout semble calme. Brendan sourit. L’atmosphère distille une sérénité inhabituellement décontractée. Quelque chose à dû bien se passer.

Vendredi soir. Fin de semaine. Lorsque Brendan est rentré, Mike l’a accueilli chaleureusement. Comme je l’avais demandé. Avec ses mots. A sa façon. Le jour de son anniversaire, sentant la pression du temps, il a fait une exception. « Tu es jeune papa !» Simple. Efficace. Evident. Lui d’ordinaire turbulent. Prompte à bloquer la porte. Friand de blagues pas toujours ajustées. Préférant la chambre aux compliments. Loin de blesser il a choisi de réconforter ce père si ferme qu’il a du mal à le cerner. Il l’aime au-delà de l’inconfort de sa rigueur. Il sait le rôle essentiel qu’il joue dans son éducation. Il contrarie ses diversions mais comprend mieux que quiconque ses besoins. Un duo plus qu’un duel bien qu’ils s’opposent en permanence. Réconciliés le temps de son anniversaire, Mike l’accueil par la trêve. Une pause salutaire. Le calumet souhaité. Sans doute la meilleure surprise du weekend. Il est si fier de son effet qu’il le raconte sans hésiter. Intentionnel. Téléguidé. Encore une fois Mike a fait mouche. Sans se presser. A peine préméditées, ses attentions subliment nos intentions.

Vendredi soir. Fin de semaine. Demain la vraie surprise arrive. Gourmandise sucrée. Brèche de temps. Retour vers le passé. Quatre compères rassemblés pour jouer comme lors de leurs jeunes années. Un instant suspendu, hors du temps, privilégié. Sans soupirs. Pour que cicatrise l’adieu d’un âge révolu sans que son emprunte ait gâché ceux qui l’ont parcouru. « Tu es jeune papa ». Dans le fond, pourquoi pas ? Il a sans doute raison…

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

Etonnant et merveilleux Michael ... Tu es le meilleur !!

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Emilie Weight
1782 visites 11 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 4 / 5 1244 visites 8 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 5 / 5 1341 visites 2 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Relations Auxiliaire de vie : ce qu’on peut leur demander ou pas !
  • Emploi Carrière et handicap : quels métiers pour dyspraxiques ?
  • Démarches Comprendre la prestation de compensation du handicap (PCH) (mise à jour 02/2019)
  • Emploi Congé du proche aidant : ce qu'il faut savoir

© 2018 Plateforme Hizy