Aller au contenu principal

« Est-ce que je peux poser une question…. Si j’étais président ? »

Emilie Weight
par Emilie Weight
Blogger
Modifié 19 septembre 2017 19:37:58
Blog
4 / 5 [1 évaluation]| 1073 visites
« Est-ce que je peux poser une question…. Si j’étais président ? »

5 Septembre 2017 - « Est-ce que je peux poser une question…. Si j’étais président ? »

Les élections 2017 ont passionné Mike.  Il aime les actualités et demande toujours à écouter les informations dans la voiture ou à la télévision.  Il raconte d’ailleurs souvent des histoires qu’il a pu entendre et aime partager son ressenti sur tel ou tel événement.  Cela peut même devenir envahissant comme dans le cadre des attentats…. Nous avons dû limiter son exposition à ce type d’information car elles l’obsédaient et il finissait par ne parler plus que de cela.

Pour les élections, son intérêt était constant mais raisonné.  Il s’est très vite fait une opinion et souhaitait en débattre.  Les repas, un trajet en voiture, une salle d’attente, toute situation était propice à nous solliciter sur cette question.  « Moi je soutien tel candidat. » « Je pense que ce sera un bon président parce qu’il est droit. » « Je ne veux surtout pas que tel personne soit élue. » « Est-ce que je pourrais aller voter ? » « Est-ce que je pourrais être président ? »

Nous sentions que le sujet le passionnait et qu’il souhaitait échanger.  Son insistance loin du prosélytisme, tendait à nous inclure dans une réflexion personnelle qu’il voulait partager pour s’en délecter.  Plus il parlait de ses convictions, et plus nous sentions qu’il exerçait son jugement.  Il confortait ou modifiait sa pensée en fonction de nos retours et à chaque nouvelles discussion son avis était plus affirmé et documenté.  Son argumentation aussi s’étoffait.  Le temps des conversations s’allongeait.  Il prenait de plus en plus de plaisir à concerter et diversifiait son audience satisfait de la stupéfaction des nouvelles recrues qui découvraient émerveillées l’élaboration de sa réflexion.

Et puis un jour il changea de prisme.  Fini le jugement des uns et des autres et l’analyse de leurs propositions.  Il devint sujet des débats.  « Si j’étais président ! » Nous comprenons alors son engouement pour les élections présidentielles et les questions de société.  Il porte des convictions très fortes et entend les défendre.  Il cherchait sans doute chez tous ceux qu’il épiait depuis le début de la campagne, qui incarnerait au mieux ses idées… Il finit par abandonner et déterminé se lance dans sa propre aventure.

« Si j’étais président, je commencerais par faire la paix.  Ce n’est pas bien la guerre.  Il faut arrêter la guerre. »  Il martèle sa priorité et quiconque l’entend ressent l’importance que requiert cette valeur à ses yeux.  Loin des faux semblants des biens pensants qui utilisent cet argument pour redorer leur blason.  Il ne prétend pas séduire mais affirme avec force un principe essentiel. 

« Si j’étais président, je donnerais aux pauvres. »  Il ne précise pas quoi.  Il ne blâme personne.  Il énonce une action aussi simple que brillante, donner à ceux qui n’ont pas.  S’ils manquent de nourriture, il faut leur en fournir.  S’ils n’ont pas de maison, il faut les loger.  S’ils n’ont pas de quoi se vêtir, il faut les aider.  Depuis qu’il est tout petit, début décembre, il trie sa chambre et sélectionne soigneusement les jouets et habits pour les enfants qui n’auront pas sa chance à Noel.  Il faut partager. Il le sait.  Il le fait.  Il ne comprend pas qu’une notion aussi évidente échappe encore à d’autres… La limpidité de son raisonnement « transactionnel » n’est pas altérée par la complexité d’une analyse « relationnelle ».  Pas de si ! Pas de mais !  Pas de frein ….

« Si j’étais président, je ferais ce qu’il faut faire. »  C’est-à-dire ?  J’écouterais.  Je demanderais.  Je vérifierais.  Et quand je saurais ce qu’il faut faire je le ferais même si c’est dur et même si c’est long.  La vie demande des sacrifices.  Vouloir être président c’est vouloir agir.  Je ne sais pas ce qu’il faut faire mais s’il faut le faire je le ferais parce que si on vote pour moi c’est pour que je réussisse. 

… « et même si je ne suis pas président…. peut-être que je peux faire quelque chose quand même ? »

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

Mike c est sur je vote pour toi
Mike has my vote :)
Et meme si tu n'es pas president, tu pourras faire des choses quand meme. Et comment!
Michael , tu serais un bon président ... une de tes fans , Mamaï
C est ainsi que tu nous fais découvrir l intelligence et la liberté de Michael , étouffées par notre incapacité à voir et entendre en dehors de nos codes . Merci ,
Pas de si ! pas de mais ! Pas de freins ! C'est ça ! Je le reconnais !!!
Mike je vote pour toi! ;-)

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Emilie Weight
1502 visites 12 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 5 / 5 1144 visites 2 commentaires
par Emilie Weight
1286 visites 2 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Le Chariot
  • Établissements Établissements spécialisés : la fin des départs en Belgique ?
  • Démarches Parents dépendants : quelles obligations juridiques pour les enfants ?
  • Santé et Soins Dépistage et diagnostic de l'autisme, c’est possible !

© 2018 Plateforme Hizy