Aller au contenu principal
Emilie Weight
par Emilie Weight
Blogger
Modifié 04 décembre 2018 20:10:59
Blog
35 visites

4/12/2018 – T’es un « papite » !

C’est ainsi que Mike interpelle son père.  Fier de son effet, il s’applique à l’affubler de surnoms tous plus blessants les uns que les autres.  Sans méchanceté.  En toute naïveté.  D’une innocence coupable d’exprimer ce qu’il ne peut contrôler.  En pleine crise d’adolescence, soumis aux affres des frustrations de l’âge, contraint de tuer le père qui lui sert de modèle pour devenir l’homme qu’il devra être un jour, il subit les assauts hormonaux sans comprendre ni vouloir l’émancipation qui s’annonce.

Peu perçoivent la duplicité de la maturité.  Etrange combat qui confond ceux qui le mènent, envers tous et contre eux même.  Condamnés à détruire pour pouvoir renaître.  Endurcis par l’effort, ils bernent leurs assaillants en prétendant échapper aux reproches.  Ils fuient de ne comprendre ce qui motive leur métamorphose.  Souffrent en silence.  Avancent pour échapper au courroux de l’incompréhension qui emprisonne leur transformation.  Bousculent pour taire l’apitoiement qui pourrait ralentir leur développement.  Refusent d’admettre pour pouvoir inventer.  Muent de rejeter ce qui leur est donné pour créer ce qu’ils doivent construire.  Ils veulent exister affranchis de l’héritage de n’être que ce qui les fit naître.  Ils prennent de ne vouloir devoir.  Ils blessent de ne pouvoir comprendre.

Par Lola, je perçois la violence du conflit.  Elle ne m’épargne aucun mépris.  Sa colère habite chacune de nos discussions.  Une simple question déclenche son dédain.  Même mes silences suscitent l’incompréhension.  Active, je gène.  Inactive, je délaisse.  Impossible d’éviter la critique acerbe de son jugement.  Elle boue de frustrations et saisie la moindre occasion de déverser sa bille sur mon attention.  Consciente et captive, plus elle m’écarte, plus je l’entoure.  Servile et lâche, j’appréhende tellement de la perdre que j’encaisse léthargique et soumise.   Mon apathie l’exaspère et la lutte n’en est que plus cruelle.  J’ai beau savoir, je n’arrive à m’abstraire de cette inéluctable bataille.  Un mauvais sort.  Une fatalité.  Résignée.  Consternée.  J’attends que l’orage passe.

Je vois sans voir ce qui, chez Mike, m’est évident par sa détresse.  Témoin des attaques sur son père, je reconnais les ressemblances avec les offenses de sa sœur à mon égard.  La même persistance.  La même incohérence.  La même insignifiance.  La même injustice.  Une persécution sans fondement qui semble braver alors qu’elle est incontrôlée.  Impossible à déceler, le trouble de l’assaillant vaut provocation.  Irrité, blessé, trahi ; il est si difficile de ne pas riposter.  Si complexe de s’imaginer que l’être qui fut notre bébé se dresse ainsi pour nous défier.  L’instinct de notre incompréhension devrait nous alerter sur l’irrationnel engrenage de cette sempiternelle routine.  Le sort qui nous pousse, à l’âge fatidique, à renier nos parents pour sortir de l’enfance.  La malédiction d’aimer au-delà de soi même ceux qui font notre existence sans que nous soyons la leur.  La sagesse de comprendre qu’ainsi va la vie.  La paix d’accepter.  La joie de donner.  Mais l’instinct de l’incompréhension ne suffit seul.  L’émotion du rejet camoufle la lucidité.  Meurtris, nous échouons à interpréter ce qui saurait nous protéger de l’amertume de l’adolescence.  

Il me fallut une douleur plus vivre pour comprendre.  La conscience du désarroi de Mike face aux blessures infligées.  Des discussions à voix basse dans l’intimité de notre complicité.  Des confidences coupables d’une victime esseulée, reconnaissant ses torts tout en niant les faits.  Un paradoxe non feint opposant l’intention et l’implication.  Le contraste flagrant entre le comportement et sa motivation.  Et pourtant... Mike aime le rugby et connaît sur le bout des doigts les hymnes, les joueurs, les clubs, les tournois.  Mike collectionne les DVD qui lui permettent d’exister dans la conversation comme par l’invitation à partager.  Mike affectionne l’humour qu’il brandit habillement ou non.  Mike veut être cuisinier.  Mike demande qui vient à la maison et n’est jamais rassasié d’amis et d’interactions.  Mike est sociable.  Mike essaye de nouveaux plats, de nouveaux restaurants, de nouvelles musiques, de nouveaux vêtements.  Mike respecte les règles.  Mike fait preuve d’une curiosité insatiable.  Mike s’intéresse.  Mike intéresse.  Des ressemblances voulues avec son idole.  Des tentatives de connections.  Une volonté de communion naturelle sans être évidente.  Ce lien frustré par la maladie est en sommeil depuis le diagnostic.  Ce lien existe sans être vivant pour ne pas raviver de déceptions.  Il se tisse en secret de maladresses en prouesses.  De l’un à l’autre, la main se tend et se loupe régulièrement.  Un va et vient incessant de rendez-vous manqués en timides progrès.  Un tango plus qu’une valse.  Un sujet dont nous ne parlons pas.  Un souffle muet.  Un souhait fragile.

Il arrive que Mike laisse échapper ce secret.  Il insinue.  Il sous-entend.  De chagrins sourds en reproches vains, il lutte sans force, espère sans croire.  Dans ses questions, je sens le doute.  Rien de tangible.  Des signaux faibles.  Trop vagues pour convaincre.  Trop subjectifs pour être affirmative.  Alors je vois.  Alors je crois.  Je comprends sans savoir ce que Lola doit traverser.  Je ressens sans certitude ce que Mike voudrait dire.  Prise entre le rejet et l’amour, nos ressemblances et nos dissonances, je vis de ressentir.  La colère de ma fille.  L’incompréhension de mon fils.  La souffrance de Brendan et mon impuissance.

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

Quoi de plus sain que de s'opposer pour exister ... Michael est comme Lola et comme tous les adolescents ,ce qui est bien . Situation de conflit douloureuse pour tous les parents ... Il faut être devenus grand-parents pour avoir le recul qui préserve et la philosophie de la relativité !!

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Emilie Weight
932 visites 11 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 4 / 5 627 visites 7 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 5 / 5 657 visites 2 commentaires
facebook Twitter Youtube
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Démarches Comprendre la prestation de compensation du handicap (PCH)
  • Démarches Aides financières : se faire rembourser les coûts cachés
  • Apprentissages Trisomie 21 : quelques méthodes d'apprentissages
  • Habitat Autonomie et handicap mental : se repérer dans le temps et l’espace

© 2018 Plateforme Hizy