Aller au contenu principal
Emilie Weight
par Emilie Weight
Blogger
Modifié 03 novembre 2020 08:53:39
Blog
78 visites

03/11/2020 – J’apprends mon métier

Assis en tailleur sur son lit, Mike me tourne le dos. Je viens de faire irruption dans sa chambre pour qu’il nous rejoigne pour manger. Il me toise par-dessus son épaule et me dit « j’apprends mon métier ! ». Sur l’écran de son ordinateur, une intervention de police. Cela fait plus de cinq ans que son choix est fait. Impossible de l’en dissuader. Il persévère et signe. Tranquillement. Sans besoin de personne pour le guider. Ni même le motiver. Il échafaude les plans qui le mèneront à exercer ce à quoi il a choisi de se destiner. Être policier. Défendre les gens. Attraper les voleurs. Faire respecter les règles. Pas gendarme. Pas dans l’armée. Pas non plus au niveau municipal. Il veut travailler là où les vrais méchants sévissent. Mais pas comme dans les films. Pas pour faire semblant. Il s’accroche à des faits réels. Il en garde les mystères non élucidés et se promet un jour de les résoudre. Il élabore des scénarii sophistiqués. Envisage des reconstitutions. Investigue les méthodes d’interrogations. Se renseigne sur les protocoles d’arrestation. Regarde des documentaires spécialisés. Lit des revues documentées. Cherche tout ce qui pourrait l’aider à devenir ce qu’il souhaite faire plus grand.

Au début, en rigolant, nous tentions de l’en dissuader. Pour nous rassurer nous envisagions qu’il serait peut-être capable de faire la circulation, d’aider aux sorties des écoles, d’accueillir les gens dans un commissariat. Je pensais avec utopie qu’il serait peut-être probable, grâce à son intuition sensitive, qu’il collabore avec les mentalistes de la police scientifique ! Puis, sa passion ne faiblissant pas, nous avons décidé d’arrêter de parler de ce que nous ne voyions pas comment contenter. Le temps et le silence en alliés, nous espérions que la lassitude le gagnerait et qu’il finirait par oublier l’idée saugrenue d’un métier incongru… C’était sans compter sur sa détermination. Au lieu d’éroder sa conviction, il semble que, seul, il l’ait même renforcée. Il répète inlassablement vouloir exercer cette profession. A qui veut l’entendre. Invariablement. Il a maintenant 17 ans. Nous ne pouvons plus faire comme avant. Ignorer son expression. Penser que cela disparaitra. Nous réfugier dans le déni. Espérer qu’il change d’avis.

Et pourtant, rien aujourd’hui en dehors de son opiniâtreté, ne le destine à une telle activité. Les enseignements professionnels de l’institution dans laquelle il s’entraine à travailler, dispense des cours d’électronique, de jardinage, de cuisine, de menuiserie ou de mécanique. Le cursus classique de ces populations. Ceux qui souffrent de « troubles des fonctions cognitives niveau 1 » comme spécifie son assignation. Elles les entrainent à occuper les postes pour lesquels la société les pense qualifiés. En tenant compte de leurs difficultés. Sans envisager leurs spécificités. Encore moins leurs capacités. A milles lieux de leurs volontés. Des institutions que tous parents d’enfant différent vouent d’exister à défaut de solution meilleure. Un IME dans lequel nous sommes ravis que Mike soit pris n’ayant nul autre endroit où le mettre. Un environnement bénéfique où il apprend la socialisation avec ses pairs ! L’autonomie relative. L’éloignement souhaitable d’avec le cocon familial. Le grandir sans s’affranchir. Un milieu plus proche du sien …

Et si nous nous trompions. Il est évident qu’il choisi une carrière loin des prétentions de son établissement. Il vit parmi nous sans encombre et occupe la même place que tous ceux qu’il croise. Nous exprimons tous nos inspirations et convoitons de nous épanouir. Je passe mon temps à dire qu’il apporte autant que chacun d’entre nous et à vanter ses qualités. Alors pourquoi abandonner. Se résigner. Suivre aveuglément une fatalité que je réfute par ailleurs. S’il veut devenir policier, en tant que mère, il est de mon devoir de l’aider. Depuis quelques mois déjà cette lucidité me pousse à agir différemment. Auprès de l’IME à qui j’ai osé demander l’opportunité qu’il fasse un stage dans ce milieu ! Avec mes amis et relations que je n’hésite plus à solliciter pour trouver des opportunités. Seule la nuit, dans mes insomnies, quand je retrace inlassablement le chemin sur lequel j’ai failli perdre de vue mon devoir. Celui de l’accompagner au lieu de le brimer. Celui de l’épauler sans le rabaisser. Celui de croire en lui plus qu’en la facilité de suivre un modèle balisé dans lequel je l’aurais enfermé.

Dans les balbutiements de ce revirement, je prends lentement confiance en mes démarches. Il m’arrive encore de douter des probabilités de réussite mais je suis résolue à essayer. Alors, en le regardant m’annoncer qu’il apprend son métier. Seul. Déterminé. En visionnant sur l’ordinateur de sa sœur des vidéos de policiers…. Je comprends l’absurdité des limites que nous leur imposons. Des carcans dans lesquels nous vivons. Du gâchis de ce manque d’ambition. Ils méritent mieux que notre confort coupable. Plus que nos convenances cyniques. Autant que nos prétentions cupides. Ils nous valent et nous les ignorons. Dire le contraire ne suffit pas à changer les choses. Il faut agir pour que cela devienne réalité. Si Mike veut être policier, il est de mon devoir de l’aider.

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

C'est si bien de savoir , si jeune , ce que l'on veut et d'être déterminé . Tu as raison de vouloir l'aider dans ce choix comme nous le faisons avec chaque enfant , avec ses possibilités et ses limites . Chaque administration , y compris la police , doit intégrer 6% de personnes handicapées , et le handicap mental fait partie des handicaps listés . Alors , il va falloir frapper aux bonnes portes et se faire aider par les organismes compétents , que tu connais . Pas facile !! mais le jeu en vaut la chandelle et tu as l'intelligence , l'énergie et l'amour pour réussir ...

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Emilie Weight
2499 visites 11 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 4 / 5 1816 visites 8 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 5 / 5 1924 visites 2 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Relations On a arnaqué mon fils handicapé
  • Apprentissages AESH : la bonne distance avec l'enfant
  • Démarches Le congé pour longue maladie (CLM), comment ça marche ?
  • Relations Tâche de l’auxiliaire de vie (AVS) : ce qu’on peut demander ou pas

© 2018 Plateforme Hizy