Aller au contenu principal
Emilie Weight
par Emilie Weight
Blogger
Modifié 24 novembre 2020 19:45:00
Blog
175 visites

24/11/2020 – Qu’est ce que tu as pensé de…

Tous les matins. Tous les soirs. Dès que je le croise. En fait, depuis plus d’un mois maintenant. Sans que nous nous en rendions vraiment compte jusqu’à ce que nous n’entendions plus que cela. Tous les jours. Tout le temps. Dès que Mike nous adresse la parole, c’est en ces termes. A ce sujet. Il veut savoir ce que nous avons pensé de l’épisode de Gotham que nous avons regardé la veille, à l’instant, durant le weekend ou il y a une semaine.

Passionné de DVD, il voulait toujours que nous regardions ceux qu’il amasse dans sa bibliothèque. Au fil des ans, nous étions parvenus à faire évoluer sa collection pour sortir des dessins animés et avancer progressivement vers des films adaptés à toute la famille. Assez monomaniaque, il avait cependant toujours la fâcheuse habitude de proposer inlassablement les mêmes sujets. Marvel. Scooby-Doo.  Batman. C’est pas sorcier. Pleins d’espoir, il venait vers nous, le soir, à la veille d’un weekend, pour nous stopper dans notre course folle en osant proposer un intermède. Maladroit autant que persistant dans son approche, il nous abordait avec le précieux boitier en plastique coloré en main et annonçait : « est ce que vous voulez regarder ce DVD avec moi ce soir ? ». Nous tentions, aussi souvent que possible, de nous plier à son désir en sacrifiant quelques heures de notre temps à ce hobby qu’il aimait tant partager. Pas si dur, dans le fond, aux vues de la joie immense que cela lui procurait inéluctablement.

Et puis un jour, à l’occasion de son anniversaire, nous vint l’idée lumineuse de choisir une série qui nous permettrait de prolonger ce plaisir dans le temps, tout en variant les épisodes d’une même saga qui plairait à tous. Nous devions combiner police et super héros pour le séduire. La magie d’internet nous permis facilement de mettre la main sur l’arme absolue. Une série policière retraçant la genèse du fameux commissaire de Gotham, l’allié incontournable de Batman. Quelques jours plus tard, le coffret empaqueté n’attendait plus qu’à être déchiré. Une fois ouvert, nous étions à la mercie de ses effets sans même nous en douter…

« Qu’est-ce que tu en as pensé de … » D’un épisode à l’autre cette phrase s’est installée. Au fur et à mesure où l’intérêt de Mike grandissait. D’énigmes en énigmes. Méchants après méchants. Plus il s’immisçait dans l’histoire et plus l’intensité de son attachement le débordait. Nous voulions lui offrir l’opportunité de nous proposer une activité dont il serait l’instigateur. Nous avions mis dans ses mains, au sein de notre foyer, l’attraction qui allait dévorer le vide de ses relations. Cet univers devint le sien. Ces personnages ses camarades. Ces intrigues le relief d’une vie plate du confinement de sa condition.

Rapidement accros au déroulement de la fiction, il nous pousse aujourd’hui chaque jour à consommer la dose du frison qui envahit son quotidien. Incorporé dans sa routine. Il se lève dans l’espoir de retrouver les aventures de ses amis chimériques. Au petit déjeuner, nous débriefons les scènes de la veille. Avant de partir pour l’IME, il estime la probabilité de visionner la suite. Dès qu’il rentre, il cherche à valider cette possibilité. Anxieux, il descend l’escalier pour manger, scrutant les signes annonciateurs d’un repas devant la télé. Tellement heureux de voir son souhait exhaussé, il ne peut contenir l’excitation et commente bruyamment chaque action des feuilletons. Au coucher, il lui faut discuter, échanger, confronter sa perception du déroulement avec celle d’autrui. Si ce n’est moi ce sera sa sœur. La nécessité d’échanger prime sur l’interlocuteur désigné.

« Qu’est-ce que tu en as pensé de… » est devenu la ritournelle de ses journées. L’appel désespéré vers ce monde fantasmagorique qui lui sert d’identité. La substitution aux manques de palpitation de ses journées. Le disque emprunté qui vient combler le peu de choses à raconter. Par ce discours. Grace à l’histoire. Il emplit l’espace laissé par l’absence d’évènements. Le vide de sentiment.  Le défaut d’interactions. Tous les matins. Tous les soirs. Dès que je le croise. Cette question revient et me rappelle l’écart entre le temps qui me manque et celui qui lui pèse. Alors, oubliant l’agacement de cette répétition, je m’assieds et réponds à toutes ses questions.

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

La reprise des entrainements de football et de rugby va le sortir de ce monde imaginaire pour occuper sa réalité . C'est mieux . Comment l'inscrire plus dans la vie et les intéractions ? Le challenge de demain !!

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Emilie Weight
2599 visites 11 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 4 / 5 1899 visites 8 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 5 / 5 2104 visites 2 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Santé et Soins Covid-19 : comment accompagner les personnes atteintes d’Alzheimer ?
  • Santé et Soins Confinement : séances de rééducation à distance pour la paralysie cérébrale
  • Santé et Soins Alzheimer, démence, trisomie 21 : pourquoi ? Quelle prévention ?
  • Santé et Soins Confinement coronavirus : l’hypnose, un bon remède ?

© 2018 Plateforme Hizy