Aller au contenu principal
Emilie Weight
par Emilie Weight
Blogger
Modifié 30 mars 2021 09:35:50
Blog
71 visites

30/03/2021 – T’affole pas, je contrôle la situation…

Avec environ 200€ sur son compte en banque, Mike pourrait se faire plaisir en s’achetant des choses de temps en temps. Il y pense. Il m’en parle. Ce n’est pas le bon moment. Nous oublions. Les jours passent. L’argent reste dans sa tirelire virtuelle. Il continue à rêver. Moi à culpabiliser de ne pas me rendre assez disponible pour accéder à ses requêtes. Bien que furtives, elles existent. Il zappe si vite que le cours de nos vies les dépasse et les oublie. Et puis il bug sur l’une d’entre elles. Ses gants de foot. Il en a déjà deux paires mais aucune ne fait de lui le gardien incontesté des cages de l’IME.

La concurrence est rude. Les enjeux sont forts. Pas facile de se faire une place dans cet univers impitoyable où les occasions sont rares. N’ayant de bulletins de notes, les jeunes se comparent autrement. Les vêtements. Les accessoires. Le physique aussi parfois. L’aisance dans les relations sociales, amicales, amoureuses. Comme partout, le nombre de conquêtes est déterminant. Mike n’excelle pas dans ce domaine. Il lui faut trouver d’autres ressorts. Il essaye l’humour régulièrement mais n’est pas très subtil. Il agace plus qu’il attache. Ils mesurent leurs caractères. Leurs aptitudes à respecter les règles et à gérer leurs difficultés. L’autonomie dans les transports en commun est un progrès certains que tous cherchent sans forcément y parvenir. La lecture aussi. L’expression orale. L’élocution. Les chefs de clan. Les suiveurs. La danse le midi les deux jours par semaine où cela est autorisé. Plus depuis la COVID. Alors le foot prend tout l’espace vacant. Se faire remarquer sur le terrain devient l’ultime solution. Ils sont quatre gardiens à concourir. Je finis par comprendre que les autres ont des gants bien plus performants que les siens !

Après avoir tenté d’en trouver sur internet, nous finissons par nous rendre dans un magasin. C’est vendredi. Depuis le début de la semaine, tous les soirs il me demande d’y aller. Impossible. Je finis trop tard. Les magasins ferment à cause du couvre-feu. Le Rhône sera confiné ce soir. Certains magasins risquent de ne plus ouvrir. Il nous faut vraiment y aller. Je boucle tout rapidement et nous partons en trombe dans la smart. Il ne teint plus de joie. Parle sans discontinuer. De tout. De rien. L’envie et l’enthousiasme de cette sortie qui promet les gants rêvés le submerge de toute part. Attentif aux moindres détails, il commente tout ce qui se passe. « Tu te gares. Nous sortons de la voiture. Ah oui c’est là où nous allons. T’as vu maman y’a des ballons. C’est un magasin de sport. Il y a plein de gens. Tu es sûre que nous allons trouver des gants. Nous y sommes ». Devant le rayon, son visage s’illumine d’une satisfaction pleine. Proche de l’extase, il s’assied et contemple les 30 paires de gants différentes. De loin d’abord comme pour les apprivoiser. Ses yeux balayent les rangées. Un peu comme s’il les scannait. Puis il se lève. S’approche. Les touche. Considère les couleurs. Les formes. Posent des millions de questions auxquelles je ne sais pas répondre. Il refuse l’aide extérieure. Les minutes filent. Nous restons là. Tantôt assis. Tantôt debout. Nous échangeons. Nous hésitons. Nous essayons aussi toutes les paires dont l’emballage nous laisse entrer.

Au bout d’une bonne demi-heure, un vendeur vient nous interroger. Ce doit être le patron du magasin. Il ne porte pas de gilet comme les autres. Il a un masque coloré avec des dessins de palmier. Un piercing dans le nez. Il est chauve et doux. Nous parle très gentiment. Il s’adresse à Mike comme s’il le connaissait. Ne semble nullement remarquer quoi que ce soit susceptible d’être relevé. Nous sommes des clients normaux. Il nous renseigne et nous laisse en paix. Revient après plus d’un quart d’heure vérifier si nous n’avons pas besoin d’aide. Puis s’en va à nouveau sans se retourner. C’est là que Mike me regarde et dit « t’affole pas je contrôle la situation ! » Le magasin se vide. Il va bientôt fermer. Nous sommes toujours là, sans aucune pression alentour. Les deux paires de gants, entre lesquelles il hésitait encore, finalement sont abandonnées au profit d’une nouvelle paire non encore envisagée. Elle est quasiment toute noire. Comme il le souhaitait. Nous ne l’avions simplement pas encore vue depuis presque une heure d’observation ! Elle lui plait tout de suite. Heureusement sa taille existe. Il l’essaye et sourit. « Tu vois maman je te l’avais bien dit. » Il se couche sur le côté, le bras tendu sous sa tête, tel un gardien dans les cages en extension latérale pour un arrêt in extremis. Il me regarde en souriant. « Ce sont eux maman. On les prend ».

A la caisse il est tellement heureux d’exhiber son trophée. Si fier d’être finalement parvenu à ses fins. Convaincu que cet accessoire va tout changer. Il arbore une confiance revigorée. Je repense à ma culpabilité. Aux peurs que j’ai souvent qu’il n’y arrive pas. Je ne devrais pas m’affoler. Dans le fond c’est vrai qu’il contrôle. A son niveau. Selon ses règles. Dans l’univers où il vit et vivra demain. Parce que tout est une question de situation. Cela dépend de là où nous nous situons. N’étant à sa place je dois lui faire confiance. Une fois de plus il me l’a montré. Je suis heureuse de l’avoir écouté.

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

Quelle belle et haletante histoire ... Je le vois à travers tes mots et ressens sa joie , comme la tienne après le stress et l'inquiétude de l'attente . Tout est plus intense avec Michael et la vie a une autre intensité et un autre goût ...

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Emilie Weight
2745 visites 11 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 4 / 5 2036 visites 8 commentaires
par Emilie Weight
Rating : 5 / 5 2330 visites 2 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Relations On a arnaqué mon fils handicapé
  • Santé et Soins Existe t-il différentes formes de trisomie 21 ?
  • Fini le déshabillage !
  • LA PLANCHE DE CUISINE

© 2018 Plateforme Hizy