Aller au contenu principal
Martine Silberstein
par Martine Silberstein
Blogger
Modifié 18 avril 2018 15:02:57
Blog
895 visites
Zoé Les enfants en situation de handicap aussi font du sport ! (suite)
Zoé fait de la compétition

Zoé a débuté le tennis quand elle avait cinq ans. C’est elle qui en avait vraiment envie. Elle a commencé à faire de la natation, puis est revenue au tennis. Elle pratique maintenant ces deux activités. Au début elle jouait à Génilac avec un moniteur particulier. Elle a quitté ce moniteur avec regret. Elle a souhaité aller jouer au Tennis club de Saint-Priest-en-Jarez (un club de valides) où elle est ravie de l’ambiance… son nouveau moniteur entraîne quatre joueurs handicapés. Le fauteuil pour jouer au tennis lui est prêté par le Comité de tennis de la Loire.

Ses parents lui ont acheté un handbike grâce à l’aide financière de deux associations (Les amis de Pierre-Jean* et Aide aux Enfants Cancéreux*). Elle peut ainsi suivre sa famille en promenade sur la piste cyclable le long du Rhône. Et grâce à son quad, ils se baladent dans la campagne environnante (Génilac se trouve sur les hauteurs et les chemins sont parfois très escarpés). De plus, en hiver elle part skier en famille. Elle a appris avec Frédéric Bouniol, un moniteur spécialisé de l'association Loisirs Assis Evasion située dans la petite station de Combloux. Et comme si toutes ces activités sportives ne suffisaient pas, dès que l’occasion se présente elle participe, avec sa famille, à des stages organisés par la Fédération Française Handisport.

En 2012 elle est même partie trois jours pour un séjour multisports, une première pour elle ! Son meilleur copain, Jules y est aussi allé. Elle a testé la course d’orientation en joëlette* mais a nettement préféré le fauteuil-tout-terrain où elle était plus active. Elle a déjà fait un baptême de plongée, essayé la boxe, le canoë, le cécifoot*, le tir aux armes, l’arbalète et la sarbacane. Elle aimerait aussi faire du parapente. Bref ! Zoé est une jeune fille très remuante, bougeon même, davantage que son frère et sa sœur même si leurs parents les encouragent, eux aussi à faire du sport. Ce qui est sûr c’est qu’ils ne la surprotègent pas du tout. Zoé a même changé l'état d’esprit de la famille. Ils ont, grâce à elle, rencontré d’autres personnes valides et handicapées et découvrent avec curiosité tous les sports que l'on peut pratiquer en étant handicapé.

Elle fait quatre heures de natation et une heure et demie de tennis par semaine. Le mercredi, elle enchaîne même le tennis tout de suite après la piscine ! Mais quand elle a des escarres, elle est malheureuse car elle ne peut alors pas aller nager.

L’année prochaine Zoé entre en sixième et va devoir choisir un seul sport. Elle aimerait bien commencer à faire du basket car elle y a goûté lors d’un stage. De plus, elle a comme modèle, Cathy, Cyrielle, et Perrine Coste* des basketteuses, elles aussi handicapées. Côtoyer ces trois jeunes femmes lui permet de pouvoir se projeter dans l’avenir en tant que jeune fille handicapée épanouie.

Zoé pratique le tennis comme un loisir. En revanche, en natation, au sein de l'équipe de Saint-Etienne Handisport, elle participe à des compétitions et a remporté de nombreuses médailles. Elle a été consacrée Championne de France toutes nages des moins de vingt ans (médaille d’or) à Aix-en-Provence en mai 2011, ce qui signifie qu’elle s’est frottée à des jeunes ayant parfois le double de son âge ! Ses scores furent tels qu'elle fut même qualifiée pour les Championnats de France handicapés adultes à Montélimar en juin de la même année. Ce n'est en effet pas l'âge qui permet d'accéder à ces championnats mais les temps réalisés. A dix ans, au milieu de ces athlètes adultes, Zoé nage le 50m dos et remporte la médaille d’argent. Elle est même classée élite national 2. Un système de coefficient est attribué à chaque personne selon son handicap de manière à rendre la compétition plus équitable pour tous. Elle adore gagner, elle a la "niaque" et va chercher au plus profond d’elle-même toute cette énergie pour y arriver. Et, chose surprenante, avant la compétition elle n’est même pas stressée ! Sa famille la soutient. Ils portent un tee-shirt avec son prénom et brandissent des pancartes faites maison. L’institutrice, ses copains et copines d’école sont déjà venus l’encourager. Ses parents regrettent le manque de spectateurs aux compétitions de natation et de basket auxquels ils ont assisté. Et pourtant que d’enthousiasme et d’émotions pendant ces rencontres sportives ! Pour ses « exploits », elle est passée à la télévision sur TLM, FR3 et le bulletin municipal a parlé d’elle. Mais, modeste, elle trouve assez banal et normal tout ce qu’elle entreprend et réussi.

Quand elle va à la piscine, elle n’a pas trop le temps de discuter, ni de se faire des copains et des copines. L’activité ne s’y prête pas trop, elle y va vraiment pour s’entraîner, pour préparer les compétitions. Par contre, elle a eu la chance de rencontrer Jules* et pour tous les deux c’est un vrai bonheur ! Ils ont le même âge, en fauteuil tous les deux et sont devenus de vrais bons amis. Ils se soutiennent car ils vivent un peu la même chose, s’invitant chez l’un ou l’autre. Ils se voient souvent en dehors du sport. Entrant en sixième tous les deux, ils vont pouvoir s’épauler via MSN. Zoé a bien plus de copains et copines à l’école qu’au sport. Elle va parfois dormir chez l’un ou l’autre de ses amis, tout comme chez Jules, d’ailleurs.

Les parents de Zoé s’investissent pour leur fille et passent beaucoup de temps chaque semaine sur les routes à faire les trajets car Génilac est assez loin de la piscine et du club de tennis. Dans leur ville d’autres enfants sont handicapés. Pour les parents de ces enfants, rajouter du sport dans le quotidien devient accessoire par rapport à tous les rendez-vous médicaux qui sont parfois nombreux. Cependant, les parents de Zoé essaient de leur démontrer tout l’intérêt que cela présente. Le sport permet en effet à Zoé de se dépasser et cela la rend fière d’elle-même. Elle sait qu’elle a encore des progrès à faire et ses parents savent qu’elle ira loin.

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Martine Silberstein
736 visites 1 commentaires
par Martine Silberstein
724 visites
par Martine Silberstein
Rating : 5 / 5 999 visites 1 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Mobilité Mobilité et handicap : comment bénéficier d’une aide financière ?
  • Emploi Le congé pour longue maladie (CLM), comment ça marche ?
  • Démarches Un revenu universel d’activité remplacerait l’AAH d’ici 2023
  • Apprentissages Pas d’AVS, pas d’école ? Pas d’accord !

© 2018 Plateforme Hizy