Aller au contenu principal
Michel Sorine
par Michel Sorine
Blogger
Modifié 06 février 2019 10:49:56
Blog
5 / 5 [1 évaluation]| 174 visites
C’est ce qui s’appelle « casquer » !
Billet publié le 20 octobre 2014

Ajoutez le vôtre

Boum ! Un jour tout s’arrête. Enfin presque.

C’est en me repenchant sur les circonstances de mon accident, auxquelles s’intéressent différents protagonistes (police, assurances…), que j’en mesure à posteriori toute la brutalité, l’injustice et l’irréversibilité. Rassurez-vous. Depuis 6 mois, un long processus de résilience fait que je ne vais pas me lamenter sur mon sort ad vitam eternam. Mais s’il est important de savoir où l’on va et comment y aller, il est nécessaire de bien réaliser où l’on ira plus. En 2012, je m’amusais à publier sur le blog de l’agence la liste très boboïsante des choses que je ferais jamais dans ma vie.  Deux ans après cette saillie un rien prétentieuse, cette liste mérite d’être amplement réactualisée. Sans être exhaustif – ce serait trop long – voici une toute petite sélection de choses dont je dois faire le deuil. La liste de mes envies passées en quelque sorte.

– Être debout : avec mon modeste 1,80 m et des poussières, je faisais plutôt partie des grands (plus grand que l’ex président en tout cas), et on a tendance à oublier le plaisir basique d’être simplement debout. Désormais, je mesure approximativement autour de 1,35 m (ça dépend du fauteuil) et je dois m’habituer à être constamment dominé. Pour être tout à fait honnête, je me suis fait verticaliser hier en kiné (grâçe à une machine) et j’ai passé plus de 10 mn à 90°, sans m’évanouir. Une sensation vertigineuse.

– Faire pipi n’importe où dans la nature : privilège et plaisir du mâle, cette liberté ancestrale m’est aujourd’hui retirée au profit d’un auto-sondage très normé et contraignant toutes les 4/5 heures.

– Prendre des douches toute la journée : avant, j’étais un adepte des 3 douches minimum par jour (sport, bien être et libido obligent). Depuis 6 mois, mon rythme est plutôt d’une par semaine, en attendant la maîtrise du fauteuil- douche. Vive la toilette au lit.

– La mobilité : sorti d’une surface plate et lisse, tout est devenu beaucoup moins simple : train, métro, avion, voiture perso, expo (…), chaque déplacement devient une aventure. Ça tombe bien, l’aventure allait me manquer.

– Étudier pendant des heures une carte Michelin ou IGN pour déterminer justement l’aventure du lendemain, en vélo ou en courant : j’adorais ça et ce rituel maladif a rythmé mes vacances ou week-ends au cours de ces 25 dernières années. À part un plan quad, pas près de repartir.

– Bander en pensant très fort à quelqu’un. Dépourvue de stimulation cérébrale, la libido du tétraplégique devient plus subtile. Une nouvelle expérience à vivre…

– Faire une belle trace dans la peuf en snowboard. Même si les sports d’hiver avaient fini par me lasser ces dernières années, un pur plaisir qui risque de me manquer rapidement.

– Entretenir un jardin : tailler, scier, tondre, ratisser, arroser, planter… Encore un plaisir simple (important pour moi) aujourd’hui interdit.

– Me déplacer en vélo : route, VTT ou urbain, la bicyclette a toujours été un formidable outil de liberté et d’évasion. Je ne me suis jamais senti aussi vivant que sur un vélo. Et pourtant, il a bien failli avoir ma peau, le bougre. Espérons que mon nouveau mode de déplacement, toujours sur 2 roues, m’apporte d’autres satisfactions.

– Franchir un col : en vélo ou en Trail, atteindre un col en montagne au terme d’un effort conséquent a toujours été un moment d’éternité. Espérons que les souvenirs que j’en ai soient éternels eux aussi.

– Écrire (sous forme manuscrite) : griffonner un cahier de notes ou d’idées, rédiger une carte postale, un mot doux ou une « to do list » (…) m’est devenu compliqué pour l’heure. En espérant que ça revienne, vive l’IPad.

– Se fringuer : chemises taille S, pantalon slim, veste cintrée, chaussures de marque… Pour l’heure, mieux vaut oublier tout ça tant l’habillage est complexe. Depuis plus de 6 mois, je privilégie le look prof de gym, survet et sweat à capuche de rigueur. Dépendance ne rime pas avec élégance.

– S’allonger au soleil en tenue légère : triple difficulté avec la nécessité de s’allonger, de se dévêtir et de supporter la chaleur.  Même chose avec la sensation bienfaitrice d’un soleil printanier sur les bras et les jambes lors d’une première sortie (vélo) en court. Irremplaçable !

– Me rendre incognito à un meeting UMP (ou ailleurs). En fauteuil, diffîcile en effet de passer inaperçu. Encore une injustice. En marge peut-être mais surligné.

– Installer et ranger des barrières de sécurité : le geste rituel et structurant de l’événement sportif Outdoor, qui apaise et défoule à la fois. Après en avoir transporté quelques dizaines de tonnes en 15 ans d’organisation, je devrai me rabattre exclusivement sur les banderoles (et encore).

Bref, en attendant d’expérimenter d’autres sources de joie, ma rééducation à retrouvé son rythme « d’avant escarre ». Fort d’une nouvelle virginité fessière et d’un fauteuil light et tonique en prêt, mes journées sont de nouveau bien remplies et harassantes. Le soir venu, je m’écroule dès 20h, incapable de bouquiner ou d’alimenter ce blog  (d’où le retard – 1000 excuses !).

La seule soirée durant laquelle j’ai évité l’assoupissement fut celle de la diffusion sur Canal + de « La vie d’Adèle », que j’avais étrangement raté au cinéma. Une magnifique histoire d’amour servie par deux actrices géniales et surtout un film salvateur au lendemain de cette nouvelle manif pour tous, qui commence à sentir franchement le moisi.

Donc, contrairement à ces manifestants, je progresse. Mis à part le volet souplesse que j’ai du mal à travailler pour cause de hanche raide et défectueuse, ce retour de la forme est plutôt prometteur. Je vais cependant moins vite que d’autres. Après Abdel (dont la visite hier m’a fait grand bien), puis Joris, c’est autour d’Agnès de pĺanifier son départ de l’hôpital début novembre. Snif

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

ouahhh! cher , très cher § mais quel recul, quelle intelligence et quelle énergie ! un bisou pour ce moment de lecture si positif Bravo

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Michel Sorine
par Michel Sorine
par Michel Sorine
Rating : 5 / 5 1210 visites 1 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Emploi Le congé pour longue maladie, comment ça marche ?
  • Santé et Soins Maladie d’Alzheimer chez les jeunes : rare mais possible
  • Santé et Soins Trouvez un téléphone adapté handicap
  • LE PETIT DÉJEUNER AUTONOME

© 2018 Plateforme Hizy