Aller au contenu principal
Michel Sorine
par Michel Sorine
Blogger
Modifié 09 octobre 2019 17:38:26
Blog
32 visites
Le neuvième mois
Billet rédigé le 24/11 2014

On y a cru, nous, au fait que  tu allais te relever de cette épreuve difficile, fort d'un moral en béton, de progrès notables et d'une irrésistible envie de vivre. Or là, alors que tu vas aborder ton 9ème mois d'hospitalisation, regarde toi un peu ! Depuis la fin de l'été, finis les progrès. Tu enchaînes et subis, impuissant tel un Président à mi-mandat, toutes les complications et désagréments possibles. Tu nous as fait le coup de l'escarre, des nausées, des spasmes, de l'hypotension, de l'oreille interne... Et voilà que tu nous refais le coup de la méga infection urinaire, celle qui te colle 4 jours au lit avec plus de 39°. Certes, au bout de 2 nuits blanches, 3 jours sans manger et un nouveau week-end annulé, nous comprenons que tu craques un peu et que ton moral vacille, mais les 15 jours d'antibiotiques pour équidés qu'on t' inocule en doses tri quotidienne via perfusion devraient te remettre d'aplomb, que diable.
Cesse de te plaindre, de faire la gueule et d'arborer la tronche du mec en phase terminale. Tu n'écris plus, ne réponds plus au mails et encore moins au téléphone. Reprends toi et be a winner. Faut que tu sois à la hauteur pour l'arrivée imminente de ta fille  et que tu sortes de là. Tu ne vas pas passer ta vie dans cet établissement pas follement gai, parmi moults patients très communicatifs..."
Ok, ok, message reçu. Je vais essayer de me reprendre. Même si vous pouvez me croire, je fais ce que je peux. Bon, c'est vrai, cet hôpital me sort littéralement par les yeux, presque autant que Bernadette Chirac, c'est dire. Depuis le départ d'Agnès, les rencontres avec mes semblables égayent beaucoup moins mon quotidien et de plus, j'ai raté beaucoup de rendez-vous avec Vance, ces derniers temps, en délaissant le groupe "fauteuil" et le traditionnel café des mardis et vendredis. Il faut pourtant que je profite de son énergie contagieuse le peu de temps qu'il lui reste à passer en hôpital de jour. Il aura mis plus de 22 mois pour sortir définitivement du cocon hospitalier. Tout de même ! Au chapitre plombant, j'entame donc, à l'instar de ma descendance intra utérine, ce 9ème mois, mais de mon côté avec une absence totale de progrès et de récupération. Si au bout de 3 mois, l'espoir se fait mince, il est sage de considérer qu'au bout de 8 mois, c'est plié. Coïncidence, ce week-end, j'ai fini de brader presque tout mon matos de vélo. Vous dire que cela m'a laissé indifférent serait mentir. De même, j'en ai bizarrement terminé avec ces rêves très fréquents de guérison miraculeuse. C'était agréable, du moins avant le réveil. Mais passé un certain délai, même l'inconscient rentre dans le rang. Là aussi, c'est plus sage.
N'allez pas croire que je vois tout en noir, car il y a du positif quand même. Ma récente scintigraphie semblerait indiquer que le truc qui me ronge la hanche -cette fameuse POA- est en recul. Enfin une bonne nouvelle. Je devrais attaquer prochainement quelques séances d'ondes de choc afin de récupérer quelques degrés de flexion, en attendant l'inévitable opération qui me rendra mon angulation originale. D'ores et déjà, mes spasmes chroniques semblent avoir diminué. Les effets induits ce de cette décrue irritative ?
Autre motif pour garder le sourire, j'en suis à ma 4ème leçon de conduite et ça se passe plutôt bien, même si ce type d'équipement " tout au volant" exige de retrouver de nouveaux automatismes et un dosage harmonieux. Quel pied (lorsque la forme est là), cette petite heure de balade avec l'irremplaçable moniteur maison, Serge. Je passe devant l'examinateur le 23 décembre. Vance est convoqué la semaine prochaine. Il me devance toujours le bougre. Étrange de repasser son permis à 50 ans. Ça fera finalement un nouveau truc à fêter à Noël.
Enfin, tandis que je rédige ce présent billet, je suis dans les starting-blocks pour mon expédition maternité. Nous sommes entrés en zone rouge ce week-end, mon chauffeur est briefé et dort avec son téléphone. Dans 15 jours, je vous raconterai et vous présenterai officiellement ce rayon de soleil qui devrait illuminer une vie devenue un peu terne, faut reconnaître.

Après s'être invité au meeting de Bruno Le Maire à Neuilly, Jean Sarkozy a participé ce week-end au marathon du Beaujolais. En 5h10, il ne court pas plus vite que son père. Faut que je demande à mes potes si il a payé son dossard... En tout cas, c'est bien dommage, mais la Saintélyon, c'est complet.


 

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Michel Sorine
Rating : 5 / 5 1533 visites 1 commentaires
par Michel Sorine
1102 visites
par Michel Sorine
1009 visites 2 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Estrade pour toilettes adaptées + barre d'appui
  • Relations Les nouveaux (super) papas d'enfants handicapés
  • Démarches Tutelle ou curatelle entre frères et sœurs, une solution possible !
  • Le pousse-fauteuil de Clarisse

© 2018 Plateforme Hizy