Aller au contenu principal
par Nathalie Appert
Blogger
Modifié 05 novembre 2017 11:09:36
Blog
1024 visites
Le Roi du Tranquille, le grand frère... (billet 4)

J’avais trente-sept ans et j’étais, malgré l’autisme qui avait inondé ma vie, la maman comblée de deux petits garçons merveilleux. Virgile avait 9 ans. Il continuait à bien grandir. Il avait un visage rond paré de deux yeux bleus et lorsque je le regardais j’y voyais de la douceur et de la gentillesse. Chez certains enfants, on perçoit de la sournoiserie, de la méchanceté, parfois même déjà de la perversité. Chez Virgile, son visage laissait entrevoir de la gentillesse et de l’honnêteté. J’étais tellement fière de lui et je l’aimais toujours plus. Tout au long de sa vie, j’ai essayé de ne jamais oublier qu’il avait le droit à autant d’attention que son frère. Certes, nous aurions pu vite, son père et moi, le laisser grandir sans nous inquiéter mais je songeai que peut-être un jour nous pourrions constater qu’il n’avait pas si bien vécu le fait d’être le grand frère d’un jeune autiste et être passés à côté d’un mal-être dissimulé. Cette pensée m’obséda longtemps. Aussi, Virgile devenant un grand garçon, puis un ado et enfin un jeune homme, je n’ai cessé d’aller vers lui pour parler, échanger, connaître sa vie, ses goûts. Un chat ne faisant pas des chiens, Virgile avait hérité du côté taiseux de son papa. Il fallait lui tirer les vers du nez pour qu’il vous raconte un peu ce qui se passait dans sa vie d’ado. Pour moi qui suis une grande bavarde, avoir un fils si réservé, ce n’était pas ce que j’avais imaginé. J’aurais aimé partager avec lui, sans pour autant chercher à m’immiscer dans sa vie privée. Juste savoir qui étaient ses copains, ses copines. De quoi il riait avec eux, quelle musique il aimait (moi quand j’avais son âge, la voisine du dessous tapait dans le plafond avec son balai car j’écoutais ma musique trop fort. Désormais, les jeunes écoutent la musique au casque. Virgile en tout cas), à quoi il rêvait pour son avenir.

Dans mon entourage, on m’assura que les garçons sont tous comme ça avec leur mère. Et que ça change quand ils vieillissent. Il m’est donc permis de rêver qu’un jour mon fils me fera peut-être enfin des confidences spontanées et même des bisous sans que je sois obligée de les lui réclamer. Youpi !

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

Günter Grass ne renierait pas cette photo, bien au contraire, il aurait sûrement pris ton petit bonhomme pour en faire son héros.
Très belle photo Nathalie. Denis la malice...
J'aime beaucoup cette photo. Deux frères aussi mignon l'un que l'autre. Tu as une famille extra! nono

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Nathalie Appert
Rating : 5 / 5 1365 visites 21 commentaires
par Nathalie Appert
Rating : 5 / 5 1036 visites 2 commentaires
par Nathalie Appert
Rating : 5 / 5 918 visites 6 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Démarches Handicap : contester une décision de la MDPH, ce qui change en 2019
  • Santé et Soins Existe t-il différentes formes de trisomie 21 ?
  • Démarches Conjoint sous tutelle : quelle protection juridique ?
  • Démarches Pension de réversion : les questions que personne n’ose poser

© 2018 Plateforme Hizy