Aller au contenu principal
Stefani SCHALIN
par Stefani SCHALIN
Blogger
Modifié 17 octobre 2018 20:58:25
Blog
5 / 5 [1 évaluation]| 556 visites | 3 partages

La richesse de l'autisme, malgré les avancées de la recherche, reste encore à prouver.

Même si l'autisme à pris une envergure internationale ; l'accompagnement, les moyens mis en place pour défendre, et pour promouvoir cette nouvelle intelligence, restent dérisoires.

L'autisme constitue une vraie alchimie dans toute sa diversité. C'est une dimension profonde, et universelle, axée sur une grande force intérieure, une authenticité de soi, une intimité, une mémoire impressionnante, une vision sensible et détachée du monde qui les entourent, une curiosité fascinante qui se traduit par des intérêts spécifiques, une présence dans un univers qui brise toutes limites, et va au delà des normes de la société telle qu'on la connait aujourd'hui.

Les autistes sont mathématiciens, physiciens, philosophes, Sociologues, informaticiens, entrepreneurs, agriculteurs, ...

Quelque soit leurs degrés de handicap à l'intérieur du continuum, les autistes ont forcément quelque chose qui les distinguent des Neurotypiques, ils ont nécessairement, une richesse, une autre dimension du monde, qu'on ignore.

Toutes les pathologies qu'on attribuent aux autistes, tous les préjugés dans lesquels ils sont incarcérés, n'est autre que le propre handicap d'une société qui a atteint les limites de sa diversité, une société qui s'est enfermée à jamais dans un modèle social, culturel, politique, économique commun, sans aucun pouvoir d'y échapper au risque de quitter la frontière du normal omnipotent. 

les autistes, plus ou moins inpénétrables par les agressions extérieures, et loin de comprendre les clichés, et les jugements de valeurs qu'on leurs attribuent, restent définitivement libres, et fermement absorbés par d'autres dimensions universelles complexes, trop mystérieuses pour le monde des Neurotypiques.

Les autistes ne se cloisonnent pas dans une spécialité. Leurs cerveaux est tentaculaire d'où cette impression d'absence qui rappellerait bien l'isolement des alchimistes.
Les autistes sont trés matérialistes dans le sens noble du terme.
L'accessibilité à la société normative est assez difficile, car cette dernière erre dans la subjectivité qui repose uniquement sur du rationalisme cartésien, hors toutes méthodes de pensées, et d'appréhension objective des connaissances.

La société normative est comme une fiction qui se construit dans la verticalité absolue, à l'image de la tour de Babel, qui quelque soit la hauteur qu'elle peut atteindre, il y aura toujours une limite à son élévation quand la transversalité se réduit.


Dans l'autisme, le schéma est totalement différent car l'alchimie suppose un recours à une intelligence beaucoup plus étendue, vaste, et multidimensionnelle.

Prendre de l'envergure c'est avant tout contempler au delà de son horizon immédiat. Cela permet de s'élever progressivement, et de déployer en finesse toute son intelligence, et tous ses sens d'une manière très pointue, et perfectionniste.

Repousser les limites de leur univers, leur permet d'évoluer dans une continuité illimitée, incompréssible, et inappaisable.

Les autistes vivent dans toutes les dimensions du temps et de l'espace, d'où leur "étrange" atypicité qui est loin d'être une pathologie, comme on aime bien nous le faire croire.

L'autisme est une autre forme de pensée qui peut bousculer en profondeur le fonctionnement du modèle social et sociétal actuel, car dans son schéma classique, et très conventionnel, il s'enferme dans des normes non évolutives, et fini inéluctablement par s'éffondrer sur lui même.

L'autisme nécessite un traitement qui respecte la nature de son métabolisme biologique, qui de surcroît a le mérite d'être totalement fusionnel, et interdépendant de notre écosystème planétaire.

Un autre monde, un nouveau monde, une alchimie profonde des sciences, une universalité du savoir, et non aux acquis communs.

Tôt ou tard, et malgré un cloisonnement forcé, l'autisme finira, de fait, par s'imposer de lui même  L'autisme n'est pas une maladie qu'on peut érradiquer à coup de vaccins ou qu'on peut soigner par prise de neuroleptiques. L'autisme est une nouvelle intelligence qui fait son chemin doucement, comme une plante sauvage, en apparence autiste, mais rustique, qui sans dire un mot, fini toujours par reprendre ses droits.

 

Stéphanie Schalin 

Veuillez vous connecter pour évaluer la page.

Ajouter un commentaire

Bonjour Stephanie Schalin......... je suis nouvelle sur ce site ..........et je prête un intérêt authentique aux Etres humains différents ...notamment avec des troubles divers ... Ceux-ci , sont à mes yeux ...après de nombreux accompagnements à domicile, une autre intelligence .......une autre manière de se développer ....et du coup une autre façon d'accueillir ces Personnes et de les aider à s intégrer dans notre société un peu avare concernant les projets ..........surtout avec respect de la singularité de chacun . Je vais vous lire .............très attentivement ...
Complètement d'accord !!
comment ne pas adhérer ? Merveilleux texte

Les blogs les plus appréciés par la communauté

par Stefani SCHALIN
Rating : 5 / 5 641 visites 2 commentaires
par Stefani SCHALIN
331 visites
par Stefani SCHALIN
Rating : 5 / 5 1167 visites 1 commentaires
facebook Twitter Youtube Instagram
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Emploi Long arrêt maladie et reprise: les pistes à suivre
  • Démarches Qu'est-ce que l'aide sociale facultative ?
  • Démarches Un congé rémunéré pour les aidants dès 2020 (enfin !)
  • Relations On a arnaqué mon fils handicapé

© 2018 Plateforme Hizy