Aller au contenu principal

Vivre chez soi : toutes les aides à domicile

Des actes vitaux au jardinage, les aides à domicile couvrent un large panorama avec des professionnels qui apportent, souvent, un supplément d’âme.

Le désir des personnes en perte d’autonomie est souvent de continuer à vivre à domicile. Et lorsqu’elles ne peuvent plus le faire seules, il arrive qu’elles envisagent comme seule solution l’institution, alors que des solutions d’aide à domicile existent. Pourquoi ne pas s’inspirer de ce que les personnes en situation de handicap mettent en place pour vivre à domicile, même avec une forte dépendance ? Nous avons enquêté, aussi bien auprès des personnes vieillissantes que de personnes handicapées plus jeunes. 

Vivre chez soi, c’est aussi trouver de l’aide pour continuer ce qu’on aimait avant ou découvrir de nouvelles activités avec les services à la personne. C’est possible : les professionnels se déplacent de plus en plus à domicile pour de la lecture, des jeux ou même pour préparer un dîner et recevoir à nouveau !

L’aide à domicile crée une relation humaine particulière, d’autant plus lorsque c’est un professionnel qui l’apporte quotidiennement chez soi. Comment en tirer le meilleur parti de cette relation d’aide ? Que peut-on faire lorsqu’on ne bénéficie pour qu’elle reste bienveillante, dénuée de toute maltraitance ?

Et du côté des aidants professionnels, comment vit-on la relation d’aide ?

  • Relations

    « Dépendant, il veut rester à domicile ! » : mode d’emploi

    Souvent, les premiers signes de la perte d’autonomie d’une personne âgée poussent à envisager un placement en institution médicalisée sans penser aux aides possibles ; des professionnels dont le métier est d’accompagner ou d’effectuer les gestes indispensables au maintien à domicile. APA, PCH, aide à domicile, auxiliaire de vie… Comment ça marche ?
    432 Visites 2 commentaires
  • Relations

    Maintien à domicile : les petits plus des services à la personne

    Vivre chez soi avec des besoins particuliers liés au handicap ou à l’âge, ce n’est pas seulement nécessiter une aide indispensable mais aussi continuer à faire ce qu’on aime et découvrir des activités. En plus de l’accompagnement de l’auxiliaire de vie, on peut recourir aux services à la personne pour tous, en emploi direct ou via un prestataire.
    594 Visites 1 commentaires
  • Relations

    Aides au maintien à domicile : les ressources sélectionnées

    Vivre chez soi entouré d’aides à domicile et d’auxiliaires de vie sociale est une solution envisageable mais qui suscite beaucoup d’interrogations. Quelles aides à domicile ? Comment se faire accompagner le mieux possible ? Quel budget prévoir ? Pour vous aider à répondre à certaines questions, nous vous avons répertorié quelques ressources utiles.
    283 Visites
  • Relations

    Maltraitance personne vulnérable : les réponses de pros pour l’éviter

    Le mauvais traitement des personnes en situation de handicap ou la maltraitance des personnes âgées est une situation grave qui peut advenir quel que soit le degré de fragilité. Elle suppose l’installation d’une domination dans la relation aidé aidant. Maltraitance personne vulnérable : les attitudes pour s’en prémunir, déceler les prémices.
    509 Visites
  • Relations

    Dépendance et AVS : la parole aux auxiliaires de vie sociale !

    Devenir auxiliaire de vie sociale est un choix de carrière audacieux. Comment les AVS vivent-elles leur travail ? Quelle ligne de conduite se donnent-elles pour préserver une relation humaine d’aide bien traitante ? Comment gèrent-elles leurs émotions ? Nos questions à Annie Le Guilloux et Lina Guegan.
    319 Visites
  • Bien-être, Psycho

    Aide à domicile : comment s'habituer ?

    Face à la multiplication des aidants professionnels qui viennent prendre soin de votre conjoint malade, comment réagir ? Faut-il fixer des règles ?
    2792 Visites 6 commentaires
  • Relations

    Dépendance et aide à domicile : d’abord une relation humaine

    Pour ceux qui sont éloignés du handicap ou du grand âge, la dépendance est humiliante, catastrophique. Pour ceux qui la pratiquent au quotidien, la relation personne aidante personne aidée peut prendre aussi l'apparence d'un contact humain riche et intéressant. Michel, tétraplégique, et Annie Guilloux, auxiliaire de vie sociale, racontent.
    450 Visites 1 commentaires
facebook Twitter Youtube
Les derniers articles commentés
Les derniers articles commentés
  • Démarches Nouvelle carte mobilité inclusion 2017 : ce que ça change
  • Habitat La colocation pour jeunes handicapés : la bonne idée !
  • Relations Auxiliaire de vie : ce qu’on peut leur demander ou pas !
  • Démarches Pension de réversion : les questions que personne n’ose poser