Atteint du syndrome Asperger, vous avez la fâcheuse habitude de prendre les consignes de votre supérieur hiérarchique à la lettre. Pour mieux gérer vos charges de travail en respectant les règles de savoir-vivre en entreprise, voici les conseils de Philippe Jeanmichel, autiste Asperger spécialiste de l’insertion professionnelle.

Vous croyez avoir compris la consigne de travail ? Relisez-la

« Chez cocotteminute.com, on a pour projet de révolutionner la cocotte-minute de nos grands-mères avec un nouveau modèle cuit-tout-auto-nettoyant-qui-signale-la-fin-de-cuisson-avec-la-voix-de-George-Clooney. Pour s’assurer que le produit soit innovant,  mon patron a eu l’idée de réaliser une veille sur tout ce qui existe sur Internet sur les cocottes minutes. Et c’est à moi qu’il a confié cette tâche. »

  • Ce qu’un neurotypique (ou personne non-autiste) comprend : « Je vais passer deux heures à compiler les informations les plus pertinentes à partir des sites Internet qui me semblent intéressants. »

  • Ce qu’un autiste Asperger au travail (ou personne atteinte du syndrome d’Asperger) comprend : « Je vais devoir lire les  290 000 résultats, ça va me prendre la semaine. »

 « En tant qu’adulte autiste Asperger, nous prenons souvent les consignes de façon littérale, explique Philippe Jeanmichel. Il nous faut faire un effort d’abstraction qui est extrêmement compliqué car cette prise de recul n’est pas naturelle dans le cerveau d’un Asperger. » Avant de vous lancer à corps perdu dans l’accomplissement de votre mission, posez-vous et relisez la consigne. En prenant votre temps vous retarderez le passage à l’acte. Vous êtes toujours décidé à lire les 290 000 résultats ? Demandez alors conseil à un ami ou  un collègue. « Il n’existe pas d’astuces pour penser autrement, développe M. Jeanmichel. Seule l’expérience permettra d’apprendre à relativiser. »

 

Comment gérer votre surcharge de travail ? 

« Avant de signer un CDI chez Madécoléchée, je dois faire mes preuves lors d’un mois d’essai. Cette période arrivant à échéance, mon DRH me propose que nous échangions ensemble sur le contenu du travail que j’ai réalisé. Pour préparer ce rendez-vous je dois lui rendre un rapport sur tout ce que j’ai fait pendant mon mois d’essai. »

  • Ce qu’un neurotypique comprend : «  Je vais y décrire mes principales missions. 5 pages devraient suffire. »

  • Ce qu’un autiste Asperger au travail comprend : « J’ai déjà écrit 350 pages sur les deux premières semaines. Si je rajoute les deux dernières semaines mon rapport risque d’atteindre les 700 pages. Ça fait beaucoup non ? »

« Il y a ici une certaine conscience de l’excès par rapport à l’objectif. Une étape importante vient d’être franchie. Il s’agit d’une réelle évolution dans le comportement autiste Asperger. Il a acquis une capacité à se remettre en cause et va enfin pouvoir avancer, explique Philippe Jeanmichel. » Pour éviter que votre rapport mensuel ne se décline en un roman de quatre tomes, révisez votre première partie avec pour objectif de la réduire. Vous calquerez la seconde sur le même modèle. Afin de vous organiser au mieux, vous pouvez vous aider de trois outils complémentaires.

La roue Deming 

L’objectif est de transformer une idée en action selon une méthode de gestion de la qualité dite PDCA (plan-do-check-act) :

  • Plan : préparer, planifier les tâches à réaliser

  • Do : les réaliser

  • Check : les contrôler, vérifier

  • Act (ou Adjust) : ajuster ou modifier selon le résultat voulu.

La matrice d’Eisenhower 

Il s’agit d’un tableau à double entrée (axe vertical : urgence des tâches / axe horizontal : importance des tâches) qui vous permettra de classer vos tâches professionnelles selon leur degré d’urgence. La matrice d’Einsenhower comprend quatre zones :

  • A : activités importantes et urgentes, tâches à exécuter immédiatement et soi-même

  • B : activités importantes mais peu urgentes, tâches à planifier et exécuter soi-même

  • C : activités urgentes mais peu importantes, tâches à déléguer rapidement

  • D : activités peu urgentes et peu importantes, tâches inutiles à abandonner

L’analyse Swot 

De l’anglais Strengths (forces), Weknesses (faiblesses), Opportunities (opportunités) et Threats (menaces). Il permet d’analyser son environnement professionnel selon la confrontation de deux diagnostics :

  • Externe : identification des opportunités et des menaces présentes dans l’environnement. Par exemple : irruption de nouveaux concurrents, ouverture de nouveaux marchés, etc.

  • Interne : identification des forces et des faiblesses du domaine d’activité. Par exemple : présence géographique, réseau de partenaires, niveau de notoriété, etc.

Autiste Asperger au travail: apprendre à se préserver

Autiste Asperger au travail : vous n’avez pas la solution ?

« À  Réparetonauto, les clients sont rois. Notre mission : les satisfaire. D’ailleurs mon patron dit toujours : « chaque client doit repartir avec une solution » »

  • Ce qu’un neurotypique comprend : « Si je ne trouve pas de solution pour un client, je l’orienterai vers le service adapté à sa demande. »

  • Ce qu’un autiste Asperger au travail comprend : « Je ne dois pas clore un dossier tant que je n’ai pas trouvé la solution, même si la problématique ne concerne pas mon service. »

« La personne atteinte du syndrome d’Asperger fera des heures et des heures supplémentaires jusqu’à atteindre l’objectif, au risque de se surcharger, répond Philippe Jeanmichel. Ce travail excessif peut être dangereux et la faire sombrer dans un burnout. » De plus, elle ne respectera pas les règles non-écrites du savoir-vivre en entreprise, et son intégration professionnelles, comme ses rapports avec ses collègues, seront plus difficiles. Si des collègues vous font des commentaires sur vos horaires de travail à rallonge, prenez ces remarques en compte. Sans quoi vous risquez de ne jamais réaliser le temps incalculable que vous passez sur votre lieu de travail. Si ce n’est pas le cas, dirigez-vous vers la médecine du travail qui vous aidera à analyser le pourquoi de cette trop grande fatigue dont vous ne semblez pas avoir pleinement conscience.

 

À lire aussi sur Asperget et emploi :

 

En savoir plus sur Asperger et vie professionnelle :