La reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH) est purement volontaire et personnelle, en aucun cas obligatoire pour travailler. Mais alors, quel intérêt de demander la RQTH ? On fait le point sur la définition, les droits et les conditions pour obtenir cette reconnaissance en tant que travailleur handicapé.

Qu'est-ce que la RQTH ?

La reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH) est la démarche officielle qui permet à toute personne porteuse d'un handicap ou d'une maladie chronique de bénéficier de dispositifs spéciaux ou d'aménagements dans le monde du travail.

La reconnaissance de qualité de travailleur handicapé, pour qui ?

Toute personne en capacité de travailler, mais dont les facultés de trouver ou de conserver un emploi sont réduites en raison de « difficultés physiques, sensorielles, mentales ou psychiques ». La RQTH ne concerne pas uniquement les personnes handicapées de naissance, mais peut faire suite à un accident ou une maladie chronique. Le critère est l'altération, définitive ou passagère d'une ou plusieurs de ses fonctions.

Important : la RQTH ne peut être demandée qu’à partir de l’âge de 16 ans.

La RQTH à quoi ça sert ?

Si vous êtes en recherche d'emploi, la RQTH permet d'accéder à des dispositifs d'insertion spécifiques vers l'emploi (stages, apprentissage, réseaux spécialisés « Cap Emploi », Agefiph, aides à la création ou reprise d'entreprise, accès à des contrats aidés).

Elle permet de bénéficier de l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés – ce peut être un atout pour décrocher un poste car les entreprises, particulièrement les grands groupes, y sont de plus en plus sensibilisés. Elle permet aussi d'accéder à la fonction publique par un concours spécifique ou un contrat adapté.

Si vous avez déjà un emploi, vous pouvez plus facilement demander à votre employeur un aménagement de poste ou d'horaires, l'achat de matériel adapté... L'employeur bénéficie en effet de services et d'aides financières si le salarié a la RQTH. Vous pouvez aussi suivre des formations qualifiantes ou un bilan de compétence adapté à votre situation.

Dossier RQTH : comment obtenir cette reconnaissance ?

C'est la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) qui délivre la RQTH.

Si vous avez déjà fait une demande d’Allocation adulte handicapé (AAH), rien à demander de plus. La demande de RQTH est automatiquement faite en parallèle.

Si vous n’avez pas demandé d’AAH, contactez la MDPH de votre département de résidence, ou consultez leur site internet, pour vous procurer un formulaire de demande. C'est le même formulaire que celui qui sert à demander les allocations adultes handicapés.

Joignez-y un certificat médical, rempli par votre médecin traitant et détaillant toutes les difficultés que vous pose votre handicap ou affection chronique ; et si besoin des compte-rendus type (auditif et ophtalmologique).

La commission qui décide d'attribuer la RQTH est la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées). Elle est en droit de vous demander une visite médicale complémentaire lors de l'examen de votre demande.

Selon les départements, le traitement de la demande varie, mais c’est malheureusement assez long : comptez six mois en moyenne basse.

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) est attribuée pour une durée variable selon les situations personnelles, allant de un à cinq ans renouvelables.

 

En savoir plus sur la RQTH

 

A lire aussi autour du handicap au travail