Ludovic Houzet raconte son apprentissage de papa avec un petit garçon de 10 ans adopté en Ukraine. Victime d’alcoolisme fœtal, Thomas a aussi des troubles du spectre autistique (TSA). Le papa évoque sa paternité et la solution de l’IME, dure, mais salutaire pour sa famille.

//Vimeo

Aidant naturel et papa : comment composer avec ?

« La paternité telle que je la vis n’est pas celle que j’espérais. Au début, j’avais comme unique projection celle de mon propre père. Avec Thomas, il a fallu que j’ajoute le fait d’être aidant. Ce n’est pas un rôle qu’on a choisi, mais c’est une nécessité d’être toujours aux côtés de Thomas pour l’aider dans ses besoins. »

À lire aussi : "Handicap et parentalité, confidences de papas" 

« Il a fallu casser les codes et redécouvrir tout ce que je pouvais faire avec mon fils. Notamment beaucoup d’efforts pour établir une communication, lui montrer que j’étais là et ça n’a pas été facile. Je ne vais pas dire que je suis le papa parfait, ce serait mentir, mais j’essaie. »

Famille et handicap : vivre avec un enfant handicapé

« Pour un papa qui se retrouverait devant ce type de situation, en se demandant comment faire avec son enfant handicapé, je conseille d’essayer de trouver de l’aide et d’autres soutiens à l’extérieur. L’environnement proche, la famille n’est pas forcément le bon, parce qu’il est biaisé et subjectif.

Les solutions sont venues dans un premier temps de l’extérieur. Par des nounous qui nous donnent des bulles d’air. On les prend parce qu’on a besoin de souffler. Surtout quand on arrive au point où ni le père ni la mère ne sont en mesure de donner le soutien nécessaire. »

À lire aussi : Comment trouver une nounou pour son enfant handicapé ?

Prise en charge handicap : la solution de l’IME

« Nous avons eu la chance de trouver un IME pour Thomas, adapté à ses besoins. Cela n’a pas été facile car il a fallu se dire qu’on laissait notre enfant à un organisme extérieur. Pour la maman, ça a été extrêmement difficile, plus que pour moi. Moi, je me disais "On va enfin souffler".»

À lire aussi : Mon enfant handicapé entre en établissement, comment maintenir le lien ?

 

Des papas à suivre sur la toile :

  • Jean-François Quessy, alias @Ungarsunpère

  • Luc Boland, papa d’un jeune garçon aveugle de naissance et atteint d’une maladie orpheline, auteur du documentaire "Lettre à Lou", d'un blog devenu une fondation

  • Fred Ruby, auteur de Sasha Loup, le petit garçon qui n’avait pas de larme, et d’un blog

  • David Rousset, papa de Nathan, atteint du syndrome de West, auteur du blog La face cachée du handicap

  • Remy doc, papa de Louise, porteuse de trisomie 21, auteur de textes sur le quotidien de sa fille et de sa famille sur la page @extralouise

 

À lire aussi sur les parents face au handicap