Vous vous demandez comment se passe un traitement de la douleur par hypnose, quels types de patients peuvent y prétendre ? Immersion à l’hôpital de la Croix-Rousse à Lyon, l'un des grands pôles des Hospices Civils de Lyon, éclairée par Edwige Rigal, médecin-anesthésiste formée à l’hypnose.

Edwige Rigal, praticienne de l’hypnose à l’hôpital

Le Docteur Edwige Rigal est médecin-anesthésiste à l’Hôpital de la Croix-Rousse à Lyon. Elle a complété sa formation médicale d’un diplôme universitaire d’hypnose clinique à l’AFEHM (Association Française pour l'étude de l'hypnose médicale) (1) ainsi que de sessions de formations suivies à l’Institut Emergences(2) à Rennes (« Hypnose, douleur aiguë et anesthésie », ainsi que « Hypnose en douleur et troubles chroniques »).

Avec ce bagage, elle est en mesure de proposer de l’hypnose dans son service d’anésthésie-réanimation au bloc opératoire en hypnosédation (hypnoanesthésie), mais aussi de pratiquer des séances d’hypnoanalgésie (gestion de la douleur par l’hypnose) en consultation pour soulager les personnes souffrant de douleurs chroniques.

Hypnoanalgésie : des séances d’hypnose en groupe

Après quelques rendez-vous individuels, Edwige Rigal propose des séances de groupe - en petit comité (7 à 8 personnes), ou plus élargi (jusqu’à une vingtaine de personnes) pour des réunions mensuelles mêlant hypnose et méditation. « A l’issue, je demande à chacun leur ressenti sur la séance. Et je les invite à reproduire les exercices chez eux. »

Hypnose et méditation, des techniques proches

« Méditation et hypnose ne peuvent pas être mises en opposition, d’après la spécialiste. On ne peut pas dire que l’une ou l’autre soit plus facile à pratiquer ; ces deux techniques peuvent s’apprendre ». D’où l’intérêt selon elle de combiner les deux approches dans ses consultations douleurs.

L’hypnose pour quelles pathologies ?

Lors de ses consultations à l’hôpital, Edwige Rigal reçoit trois grandes familles de patientèle :

  • les douleurs chroniques
  • les problèmes de sommeil rares
  • les acouphènes

​Hypnose et douleurs chroniques

Les patients du service douleurs chroniques sont le plus souvent adressés par les médecins du service. Les pathologies rencontrées sont fréquemment des douleurs qui devraient passer et qui persistent, comme :

  • sciatique,
  • fibromyalgie,
  • migraine,
  • maladies inflammatoires des articulations,
  • maladies fonctionnelles.

L’analyse du médecin-anesthésiste :

« Certaines difficultés de la vie peuvent empêcher le système de guérison d'un patient de fonctionner normalement, une hypothèse courante. On entre dans un engrenage qui va en s’aggravant, entraînant idées dépressives, problèmes professionnels, personnels… L’hypnose remet le symptôme à sa place et libère le mécanisme de guérison naturelle ».

Hypnose et sommeil

Il arrive que le Service de médecine du sommeil et des maladies respiratoires soit en lien avec Edwige Rigal. « Les patients au sommeil perturbé (somnambulisme, terreurs nocturnes de l'adulte...) et pour lesquels aucun traitement ne fonctionne me sont envoyés pour être soulagés ».

L’analyse du médecin-anesthésiste : « Dans l'ensemble, tous les patients font l’apprentissage de l'autohypnose. Ils se sentent rapidement beaucoup moins fatigués. »

Quels sont les bienfaits de l’hypnose ?

L’un des intérêts de ses visites est l’analgésie (réduire la douleur). « Quand on est malade on nous apprend à prendre des médicaments, mais il y d’autres façons de se guérir, précise le médecin comme cette discipline naturelle. L’hypnose médicale aide les patients à mettre en place des aménagements de vie pour aller mieux, sans se concentrer sur un rapport de cause à effet. Peu importe de connaître le pourquoi de ce symptôme, l’important, c’est d’aller mieux. »

 

À lire aussi sur hypnose et méditation :

 

En savoir plus sur l’hypnose à l’hôpital :