Mimétisme ? Sentiment qu’il s’agit d’un geste plus viril ? Les jeunes handicapés préfèrent généralement le rasoir à main à sa version électrique, pourtant plus facile à manipuler. Ils s’alignent en cela sur le reste de la population masculine.

Rasoir à main

Même si la dextérité de votre jeune adolescent ne lui permet pas de choisir définitivement cet instrument pour se faire la barbe, il aura envie d’essayer. Sachez qu’il ne peut pas se faire mal : au pire, les lames provoquent des écorchures superficielles. Achetez-lui des rasoirs à tête jetable, en évitant le bas de gamme. Les lames de bonne qualité préservent mieux la peau, en coupant net le poil sans le tirer. Les têtes se changent en moyenne toutes les deux semaines, notamment pour des raisons d’hygiène.

Une bonne prise du rasoir en cas de difficultés à serrer la main

Les jeunes infirmes moteurs cérébraux qui présentent une dystonie des mains éprouvent des difficultés à serrer ou à tenir longtemps le manche du rasoir. Vous pouvez acheter à votre garçon un bracelet métacarpien, disponible dans les catalogues spécialisés. Il entoure la paume et le dos de la main, et permet de la maintenir serrée autour du rasoir. Une autre possibilité pour ceux qui se crispent facilement et attrapent des crampes aux mains : grossir le manche avec de la mousse. Celle qui est vendue en magasin de bricolage pour l’isolation des tuyauteries (à moins de 3 € le cylindre d’un mètre) convient très bien. Vous pouvez la couper avec des ciseaux et la coller avec de la néoprène, elle résiste à l’eau.

Se raser avec acné et petits boutons

Par une coïncidence physiologique ennuyeuse, les premiers poils de barbe apparaissent souvent en même temps que les boutons sur le visage. Pour soulager les petites écorchures, bannissez les lotions alcoolisées qui piquent, dessèchent la peau et aggravent l’acné. Choisissez des crèmes apaisantes et réparatrices non grasses. Sur un épiderme sain, les saignements sont arrêtés par de la pierre d’alun, qu’il suffit de frotter contre la peau.

Une rééducation orthophonique pour apprendre à se raser

Pour bien présenter la peau et la mettre en contact avec le rasoir, il faut gonfler les joues, faire circuler la langue et tordre la bouche. Quelques séances d’orthophonie, avec des mouvements de mimiques et un travail du positionnement de la langue, peuvent être utiles pour les jeunes qui ont des difficultés praxiques de la sphère buccofaciale.

Se raser après la douche ou le bain

Le meilleur moment pour se raser se situe immédiatement après la douche ou le bain : la peau est propre (ce qui évite les infections), et les poils de barbe sont ramollis par l’eau et la chaleur. Il n’empêche, l’emploi de la mousse à raser est indispensable car elle adoucit. La bombe peut être collée sur une surface plane ou attachée par un velcro à un point fixe, pour une utilisation plus aisée.

Un miroir pourvu d’une attache en accordéon est plus facile à manipuler et permet de se raser assis.

Rasoir électrique

Le rasoir électrique est une bonne alternative quand la motricité des mains et des bras est trop perturbée. Dans ce cas, veillez à ce que l’adolescent handicapé soit convenablement assis. Proposez-lui de poser ses coudes et éventuellement ses avant-bras sur une table, ou au bord du lavabo, pour limiter l’incoordination et les gestes intempestifs. Des adaptations permettent de solidariser le rasoir et la main : ce sont, par exemple, des housses en cuir qui se ferment avec des velcros.