Les médicaments antalgiques contre les douleurs de la sclérose en plaques, vous en prenez déjà suffisamment, et ils produisent parfois des effets secondaires désagréables. Pourquoi ne pas essayer le Toucher massage, une pratique recommandée par la Haute autorité de santé ?

La douleur, c'est ce qui dure, qui revient, qui vous casse le moral. Trouver un peu de bien-être, ce n’est pas du luxe, et c’est absolument nécessaire pour se dégager l'esprit et relever la tête. Le Toucher massage prétend abaisser le seuil de la douleur et détourner l’attention du cerveau. Un bienfait pour les personnes souffrant de sclérose en plaques. Poudre aux yeux ? On a mené l'enquête…

Qu’est-ce que le Toucher massage ?

Cette technique de massage bien-être lancée en 1986 par Joël Savatofski consiste en des manœuvres enveloppantes et peu intrusives, avec une sensation maternante. À partir d’un protocole de base, elle se pratique à la carte, selon l’intensité de la douleur et les endroits concernés. Le massage s’applique sur le dos, la nuque, le crâne, le visage et les membres inférieurs.

Comment se passe un toucher massage ?

Françoise Debrie, infirmière, praticienne Toucher Massage en consultation douleur au Centre hospitalier de Beauvais, détaille le fonctionnement d’un suivi : « Avant toute chose, j’entreprends un examen, suivi d’un entretien pour que la personne sache en quoi consiste le massage, ses bienfaits potentiels et nos objectifs thérapeutiques. Puis, la première séance sert à examiner qu’il n’y a pas de dommage ou d’hypersensibilité induite par le massage ».

Le patient est normalement allongé sur une table mais il peut être sur une chaise de massage s’il lui est difficile de s’allonger. Il s’installe pour 45 minutes à 1 heure de soins.

Quels sont les bienfaits du toucher massage ?

Jouer sur les facteurs anxiogènes

Pour détendre les zones tendues, il faut jouer sur les tensions psychologiques et physiques dans le même temps. « Chaque parcours est singulier dans la souffrance de la sclérose en plaques, précise Françoise Debrie. Souvent, les personnes touchées par ce type de maladie neurologique auto-immune chronique sont très réceptives à l’excitation de la douleur par le stress ou les émotions parasites. On est là pour essayer de les aider à retrouver des sensations corporelles qui ne soient pas entachées par la douleur. Je me souviens d’un patient aux mains endolories. Au fil des mois, le massage lui a permis de les ressentir à nouveau, et de retrouver une certaine qualité d’être. Dans le cas des maladies inflammatoires évolutives, l’écoute des émotions est renforçateur face à l’angoisse d’avoir mal. »

Augmenter le seuil de douleur

Le Toucher massage agit également sur le seuil de la douleur, selon l’infirmière. En agissant sur les contractures musculaires générées par les douleurs, le massage produit des endorphines. Cette réponse au niveau du système nerveux diminue la perception de la douleur. L’attention du cerveau est détournée par le bien-être ressenti. Les gestes enveloppants permettent par ailleurs d’exprimer des sensations corporelles positives.

Réduire les médicaments

Ces effets cumulés permettent parfois de réduire la prise de psychotrope, de somnifères, et d’antidouleur, notamment la morphine. D’ailleurs, la pratique du Toucher massage est recommandée par la Haute Autorité de Santé comme soulagement de la douleur par des pratiques non-médicamenteuses.

Puiser dans ses ressources

Cet accompagnement permet de mobiliser les différentes compétences des patients, et de leur donner les stratégies de gestion pour qu’ils se réapproprient leur quotidien : « La maladie est certes invalidante et génère des angoisses. En mobilisant ses capacités, on peut maintenir un certain équilibre ».

Quelles sont les contre-indications du toucher massage ?

« Tout dépend de l’avancée de la maladie du patient. Le Toucher peut, s’il est mal prodigué, accentuer la douleur, précise Françoise Debrie. D’où l’intérêt de l’examen préalable ».

L’avis de Monique Martinet, neuropsychiatre et conseiller scientifique :

« C’est une pratique courante qui prône la communication en créant un climat relationnel sans effet direct mais via un effet sur le cerveau. Ce n’est pas un massage très profond, mais les bienfaits sur la personne et sa détente sont notoires ».

En quoi consiste le Toucher massage ?

Quelle est la durée du toucher massage ?

« Ce n’est pas magique, un massage ne suffit pas », disent les masseurs. C’est pourquoi une vingtaine de séances sont recommandées. Un chiffre qui peut augmenter en fonction de l’évolution du suivi. Les 10 premières séances, Françoise Debrie suggère une séance par semaine, avant de les espacer à 15 jours, pour se clôturer à 3 semaines.

Combien coûte le toucher massage ?

Les soins sont prescrits par le médecin et sont remboursés.

Quelle est la formation du toucher massage ?

A l’issue de 2 ans de formation en école de Toucher massage (Institut de formation Joël Savatofski, école européenne du toucher massage), les stagiaires ressortent avec une certification. Au cours de cet apprentissage, ils acquièrent les techniques et réalisent un travail éthique en approfondissant la réflexion autour du massage. Les aides-soignants peuvent également être formés en quelques jours par des masseurs-kinésithérapeutes, dans le cadre d’une pratique encadrée légalement.

 

À lire aussi sur massages et handicap :

 

En savoir plus sur Toucher massage et douleur :